Photo assemblée nationale

 
Les contacts pour le dialogue inter-guinéen se sont poursuivis hier avec la mouvance. A cette occasion, le député et secrétaire général du RPG, Saloum Cissé a déclaré qu’au cours de leur rencontre avec les membres du gouvernement, la délégation a pris les points de revendications des deux parties.

« Pour ce qui concerne les points qui relèvent de la loi, on ne peut pas tergiverser sur ça. Nous avons dit qu’il faut appliquer la loi à ce niveau. Mais tous les points qui peuvent être analysés, améliorés dans l’intérêt supérieur de la nation, nous sommes prêts à lâcher », déclare Saloum Cissé .

Pour lui, les points essentiels qui représentent l’handicap, c’est au niveau de la CENI. C’est à dire la restructuration ou le changement de la CENI. « C’est un problème qui relève de la loi. Et tous ce qui relève de la loi, c’est l’assemblée qui doit intervenir. Mais tous ce qui relève du consensus, nous sommes prêts à accepter pour qu’on se donne la main pour qu’on puisse aller aux élections sans ambages », lance le secrétaire général.

Interpellé sur le chronogramme électoral, Saloum Cissé a laissé entendre que la date des élections présidentielles reste maintenue. Mais par contre le cas des élections locales peut être revu.

« Le chronogramme des élections sera maintenu parce que nous ne pouvons pas modifier la date qui relève de la loi telles que les élections présidentielles le mois d’octobre. Pour les élections communales, nous allons essayer d’analyser avec eux (l’opposition ndlr) pour voir les contraintes interne et externe et convenir sur quelque chose » conclut Saloum Cissé.

Mohamed Sylla

 

 

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here