A force de s’absenter lors des cérémonies où le protocole de la présidence de la République l’invite, le chef de file de l’opposition guinéenne perd en rang protocolaire.

Cellou Dalein Diallo est le chef de file de l’opposition guinéenne. A ce titre, il doit bénéficier des avantages notamment un véhicule, un bureau, une subvention, des gardes corps, etc. Mais depuis les élections législatives de 2013, rien en a été.

Et pour montrer sa désapprobation, le président de l’Union des forces démocratiques de Guinée -UFDG- boycotte les invitations.

De ce fait, on remarque que son rang protocolaire n’est plus respecté par le protocole de la présidence si on se fie aux premières invitations.

Pour le cas du retour d’Alpha Condé, élu président de l’Union Africaine le 31 janvier 2017 à Addis-Abeba, le chef de file de l’opposition, vient après les présidents des institutions républicaines, des membres du gouvernement, du Haut représentant du Chef de l’Etat, Sidya Touré.

Pour quelles raisons, Cellou Dalein s’éloigne de plus en plus dans le rang protocolaire? Seule le protocole de la présidence sait les vrais motifs.

Mais qu’à cela ne tienne, le chef de file l’opposition représente en soi une institution.

Lejourguinee

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here