Répression des manifestants : Alpha Condé nie l’usage des balles réelles par les forces de l’ordre

0
Photo police guinéenne

Photo police guinéenne Dans une interview accordée à nos confrères de ‘’lavoixdelamerique’’, le président guinéen en séjour au pays de l’oncle Sam a nié l’usage des balles réelles par les forces de l’ordre sur les manifestants lors de la marche de l’opposition des 13 et 14 avril courant.

« Ce n’est pas vrai. L’armée est casernée. La gendarmerie et la police n’ont que des armes non-létales, du gaz lacrymogène», s’est défendu Alpha condé.

Par contre, il accuse les civils d’avoir tiré sur les forces de l’ordre avec des calibres 12. « Des civils tirent sur les gendarmes avec des fusils de chasse. Je ne sais pas d’où viennent ces informations. Il n’y a pas un seul mort dans les hôpitaux. Nous faisons du maintien de l’ordre civilisé », martèle le président guinéen.

A en croire Alpha Condé, le gouvernement a tout fait pour que les gens dialoguent et qu’on se préoccupe à mettre fin à la maladie afin qu’il yait des élections transparentes.

« Nous avons lancé un appel à tout le monde pour qu’on fasse l’union sacrée. Au moment de l’urgence sanitaire, il ne devrait pas y avoir de manifestations ou de mouvements de foule », a-t-il précisé.

Cette sortie médiatique intervient au moment où son gouvernement fait un bilan qui s’élève à 2 morts et de plusieurs blessés par balles. L’opposition quant à elle parle de trois morts, une cinquantaine de blessés dont une douzaine par balles et près de cent interpellations. Une dizaine parmi les interpellés ont été jugés et condamnés par des tribunaux de première instance de Conakry.

Ibrahima Sory Bah

+224 664 64 48 95

 

 

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici