Recrutement santé : 2000 faux diplômes décelés

Ce mercredi 4 novembre, le ministre de la fonction publique, Dr Sékou Kourouma a présenté l’état des lieux du recrutement des fonctionnaires de santé.
Selon le ministre sur les 17.000 candidats au concours de la santé, 2.000 faux diplômes ont été détectés. Il indique que des actions judiciaires sont déjà engagées contre les propriétaires de ces faux documents.
En ce qui concerne le concours de recrutement pour le ministère de l’enseignement pré-universitaire et celui de l’enseignement technique et professionnel, il a été lancé et la procédure suit son cours. Le concours aura lieu, précise-t-il entre fin 2015 et début 2016.
Aussi, Dr Kourouma a rappelé que le concours de recrutement des 4015 agents de police sous la transition s’est déroulé dans des conditions douteuses. Et aujourd’hui, tout est mis en œuvre pour l’assainissement du dossier.
A l’en croire, des responsabilités sont déjà situées et des sanctions prévues contre les coupables.
« Nous avons reçu le rapport de la gendarmerie il y’a tout juste quelques jours. Certains agents ont été identifiés et leur salaire gelé », révèle le ministre.
Par ailleurs, il souligne que son département « a hérité de 7.500 arrêtés d’engagement des fonctionnaires non pris en charge depuis 2005 ». Et indique que dans ce lot, « près de 2.000 faux arrêtés » ont été détectés. Avant de préciser que compte tenu de cette situation le cas « des 5.500 fonctionnaires restants » fera l’objet de vérification avant d’organiser « des tests d’orientation ».
« Le but est de les orienter vers les départements qui ont en le plus besoin. Nous allons procéder à la vérification des fonctionnaires pendant 3 mois. Pour ce faire, nous avons recruté 700 jeunes diplômés. Chaque agent sera pointé tous les jours pendant 3 mois de façon électronique et/ou dans les registres », explique-t-il.
Ceci, rassure-t-il, va permettre la détection d’agents fictifs, réduire l’absentéisme et maitriser les effectifs. « Le contrôle permanent vise tous les fonctionnaires postés ou non », conclut le ministre.
Avec  kibanyiguinee

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here