Si le basculement définitif du président de l’UFR (Union des forces républicaines) du côté de la mouvance présidentielle, matérialiser par le bombardement de Sidya Touré au poste non constitutionnel de « haut représentant du chef de l’Etat », a surpris plus d’un observateur averti, ceci ne semble pas être le cas chez le président du PEDN (Parti de l’espoir pour le développement national).
Dans une émission de grande écoute, ce matin, Lansana Kouyaté révèle qu’« il y a eu des signes avant coureurs », bien avant aujourd’hui. A l’en croire, les tractations pour rapprocher Alpha et Sidya ont commencé au moment où l’unité de l’opposition était balbutiante. A l’époque les négociations, «c’était un pas en avant, deux pas en arrière à chaque fois », ajoute-t-il.
L’ex premier ministre guinéen, rappelle qu’au sein de l’opposition, il avait été proposé, tout au début, qu’on (ndlr, l’opposition) n’aille pas individuellement chez le Président de la République qui aura tendance à nous diviser. Puisque, poursuit-il, lui-même (ndlr, Alpha Condé) l’a dit (…) à un moment donné, «dans quelque temps, l’opposition n’existera plus ». Cette déclaration fait d’Alpha, pense M.Kouyaté, un des rares présidents qui souhaitent la disparition de l’opposition dans son pays.
Mais suite à cette menace flagrante d’Alpha de faire disparaitre l’opposition, le leader du PEDN estime que celle-ci était prévenue. L’amenant ainsi à prendre les devants et essayer de recoller les morceaux en son sein. D’où la rencontre de Paris, en mars 2015, qui avait fait couler beaucoup d’encre. « Tout cela c’était pour maintenir l’unité », se souvient Kouyaté. Avait de précisera que, cette unité était balbutiante à cause des dissensions internes au sein de l’opposition. Ceci, à cause du climat de tension qui existait entre le président de l’UFDG et celui de l’UFR depuis 2010.
Toutefois, il dira rester convaincu que l’opposition soit unie ou pas, avec la fraude, Alpha Condé même face à l’ange Gabrielle allait remporter les élections présidentielles.

Avec   kibanyiguinee.info

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here