Port Autonome de Conakry: une arnaque qui ne dit pas son nom !

0

Conakry- Depuis l’échec du décret portant interdiction des véhicules de plus de 8 ans sur le territoire Guinéen,  le gouvernement a passé à la vitesse supérieure à travers le directeur national de la douane, le Général Toumani Sangare.

En effet, depuis le 1er mars 2016, le directeur national de la douane à instauré des nouvelles réglementations en ce qui concerne les frais et taxes pour sortir une voiture du port sans la moindre information.
Le 1er mars, les transitaires et les importateurs des véhicules d’occasion ont vu leurs frais grimper avec une allure effrayante.
Le code NIF qui coûtait 80.000fg a été augmenté à 1millions 80.000 fg pour les voitures de plus de cinq années d’existence dont les places se limitent  à (cinq). Pour les voitures de 7 à 10 places, le code NIF se négocie désormais à 1.280.000fg.
En ce qui concerne les droits des taxes, ceux-ci ont grimpé à 50%. Tout cela sans le moindre communiqué de la part du directeur national de la douane.
De nos jours, le port autonome est devenu un lieu d’arnaque pur et dur selon Mamadi Condé, un transitaire qui a été dans l’incapacité de sortir ses voitures du port depuis cette annonce par manque des moyens de ses clients.

Alhassane Balde, un autre importateur des véhicules d’occasion nous explique qu’à l’allure où vont les choses, l’Etat Guinéen veut tout simplement tuer le commerce des voitures en Guinée avec la situation économique actuelle. Aucun citoyen guinéen ne pourra supporter ces différents Frais.
L’Etat veut désormais faire payer les frais de sa mal gouvernance aux pauvres populations qui tirent le diable par la queue en attendant le vrai changement version 2016. Ceux qui  fuient le pays pour s’exiler se multiplient .

Moussa Keïta
Pour Libreopinionguinee.com
(LOG)

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici