Politique : Dadis Camara bientôt à Conakry et battra campagne pour la présidentielle de 2015

0
Photo moussa Dadis Camara
MOUSSA DADIS CAMARA CNDD

 

Le parti de l’ancien chef de la junte militaire guinéenne, capitaine Moussa Dadis Camara, vient de lancer ses activités. Les forces patriotiques pour la démocratie et le développement (FPDD) l’a fait ce mardi, 2 juin, devant un parterre de journaliste, à Conakry.
Les haros des organisations de défense des droits de l’homme (FIDH, OGDH etc.) contre la sa candidature, les cris des associations des victimes du 28 septembre 2009, au lendemain de la déclaration de sa candidature, ne l’arrêteront pas. Le capitaine Moussa Dadis Camara est décidé d’aller coûte que coûte jusqu’au bout. Son parti, les forces patriotiques pour la démocratie et le développement (FPDD) avec lequel il veut cette fois, démocratiquement briguer la magistrature suprême, a procédé ce mardi, officiellement au lancement de ses activités.
Pour le chargé de communication du parti, Maxime Manimou, la rentrée en politique de Dadis Camara permettra d’instaurer un véritable Etat de droit en Guinée. Il est renchéri par le secrétaire politique, Bangaly Kpogomou, qui rassure que le parti veillera au respect du principe de séparation des pouvoirs : judiciaire, exécutif, législatif.
Ils reconnaissent que sous le règne de Dadis, des guinéens ont été massacrés dans le stade du 28 septembre 2009. Pourtant, leur seul crime a été de manifester pour le bien être social. Ce qui est « choquant », dit le chargé de com. du parti. Néanmoins, Maxime Manimou pense qu’il faut laisser la justice, qui gère le dossier, faire son travail. De ne pas écouter des déclarations « gratuites » et « fortuite » d’ONG loin d’être dignes d’organisations de défense de droits de l’homme.
Pour ceux qui se demandent, quand le retour de Dadis Camara en Guinée, les portes voix du parti en Guinée, clament sans la moindre hésitation, « Il reviendra en Guinée et battra campagne pour la présidentielle de 2015 ».
Le vice-président du parti, Zobela Togba Pivi, pour qui Dadis est « l’homme de la situation », le retour du président reste pour l’instant à la « discrétion » du parti. Mais a tenu à rassurer qu’il sera « bientôt parmi nous ».
Le chargé de communication martèlera que Dadis est aujourd’hui beaucoup attendu en Guinée. A en croire Maxime Manimou, « ceux qui ne disent rien et qui portent Dadis dans leur cœur sont aujourd’hui plus nombreux que ceux qui s’agitent ».

Avec  kibanyiguinee

 

 

 

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici