photo mohamed toure pdg rda

Le parti de feu Sékou Touré se dirige-t-il vers l’éclatement? En France, le bureau fédéral du PDG-RDA demande le départ du fils de l’ancien président de la république à la tête dudit parti. Le courroux d’un collectif de membres viendrait de la décision de Mohamed Touré de renvoyer le secrétaire fédéral de la France en l’occurrence, Touré Mohamed Lamine. Dans une déclaration publiée dans le journal Le Populaire du lundi 22 juin, les membres signataires récusent l’actuel secrétaire général du PDG-RDA et parlent  » manœuvres séditieuses complaisamment clientélistes ». (Déclaration)

La fédération PDG-RDA de France ne reconnaît plus Mohamed Touré

Le bureau fédéral du PDG-RDA de France voudrait porter solennellement à la connaissance de toutes et tousses camarades membres, militant(e), sympathisant(e)s qui souhaitent accroitre le rôle et le prestige de notre parti dans l’œuvre de reconstruction, d’unité et de concorde en Guinée les informations ci-après :

– le bureau fédéral est  une fois de plus, consterné et stupéfait par la décision inique et totalement irresponsable de révocation de son secrétaire fédéral, prise nuitamment en date du 30 mai 2015.

– Il regrette que cette décision fondée sur des allusions et des allégations non vérifiables, annihile tous les efforts de construction et de remobilisation savamment et patiemment consentis, depuis de longues semaines et des mois; ceci afin de rehausser, d’une part, le prestige de notre parti et, d’autre part, lui redonner ses lettres d’honneur, de dignité et d’intégrité à la face de tous pour faire renaître les espoirs perdus des masses laborieuses et de tous ceux qui se font une juste et équitable idée du progrès socioéconomique en Guinée.

– Fidèle aux règlements et principes du parti et aux emblèmes du Travail, de Justice et de Solidarité, il est consterné de constater qu’au moment où nous déployons toutes les énergies et les bonnes volontés pour préparer le renouveau de la Guinée et garantir un développement harmonieux au profit de ses enfants, voilà que des manœuvres séditieuses complaisamment clientélistes viennent une fois encore déstabiliser tout notre édifice.

– Nous sommes stupéfaits car la lettre de révocation du camarade M. Touré Mohamed Lamine, secrétaire fédéral et membre d’office du Comité central du parti, est un coup de force et a été décidée à la hussarde par un trio, en total mépris des principes, règlements et statuts chers à notre parti fondé sur le centralisme démocratique.

Aussi le bureau fédéral du PDG-RDA, ainsi que toute la fédération de France, nouvellement reconstitués, n’a relevé aucun manquement grave de la part de son secrétaire fédéral. Fort du soutien et des encouragements des autres fédérations sœurs, solide de l’unité d’action et de l’entente de vue programmatique de ses membres, le bureau fédéral récuse cette décision et en appelle à l’esprit de responsabilité, de loyauté et d’engagement de chacun afin que les cacophonies, les zizanies et le clientélisme entretenus tacitement au vu et au su de tous relèvent des pratiques de division et d’affaiblissement de notre entité politique.

Chers camarades, nul ne peut asseoir son autorité et mobiliser ce parti sur les atermoiements et les allégations. Nul ne peut asservir ce parti au détriment de l’intérêt général. D’ores et déjà, nous ne reconnaissons aucune autorité en la matière au Secrétaire général.  Aussi nous ne reconnaissons et ne souscrivons aucunement à cette décision qui a institué et érigé M. Camara Ibrahima, membre du bureau fédéral, en secrétaire fédéral par intérim, vu qu’il n’a pas été élu par les militants et ses pairs. Ceci au mépris des instances et démembrements légitimes du parti.

Par conséquent, nous réfutons toute autorité à M. Camara Ibrahima. En outre, cette décision, qui démobilise nos militants, porte en son sein, si l’on y prenne garde, les germes de la scission du parti. Voulons-nous deux entités rivales se réclamant du PDG-RDA en France et plus particulièrement à Paris? Nous refusons clairement cette vision cauchemardesque.

Par conséquent, et après constatation de tous ces manquements et violations répétés des principes, règlements et valeurs de notre grand parti édictés  plus haut, nous, membres, militants et sympathisants, sommes arrivés à la conclusion de ne plus reconnaître le camarade Mohamed Touré comme secrétaire général à la tête du parti.

Aussi nous demandons l’institution d’un comité de transition qui sera chargé de la préparation d’un congrès extraordinaire dans les plus brefs délais. Par la même occasion, nous en appelons à toutes les militantes et à tous les militants, à nos sympathisants et à vous toutes et tous, jeunes, femmes et hommes de bonne volonté afin que les idéaux défendus par Feu, le Camarade Ahmed Sékou Touré et tous ses compagnons (Paix et Miséricorde d’Allah, le Très Haut et le Très Clément sur eux. Amina.) soit une réalité et non une chimère, afin que la Guinée reste libre, respectée, digne et prospère.

Les membres du bureau fédéral signataires : militants et sympathisants photo mohamed toure pdg rda

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here