Paris: Alpha Condé et Bah Oury ont-ils décidé de fumer le calumet de la paix?

0

Ils ne s’étaient pas parlés depuis 2010. À Paris, a eu lieu une rencontre historique entre Alpha Condé (président de la république ) et Bah Oury(1er vice président de l’UFDG ). Le président Alpha Condé a reçu ce samedi 31 Octobre 2015 à Paris, et à sa demande, Bah Oury, l’un des principaux opposants du régime en place,exilé politique depuis Juillet 2011. Selon des sources bien informées, Alpha Condé aurait accepté le retour de tous les exilés politiques et la libération des détenus politiques dans l’affaire du 19 juillet.

La politique est le royaume des signes. Il fallait un signe fort pour marquer la nouvelle ère de la politique en Guinée .
Lentement mais sûrement, la Guinée, sommes-nous tentés de dire, est en train de renouer avec le dialogue politique qui, véritablement, n’a jamais eu lieu de façon sincère depuis l’arrivée du président Alpha Condé au pouvoir. Or, aucune vraie démocratie, aucun développement durable ne peut s’opérer dans un pays sans le dialogue.
Et si les acteurs politiques guinéens l’ont compris, c’est tant mieux. En tout cas, depuis la présidentielle passée, on assiste à une décrispation du climat politique en Guinée.
La morosité que l’on observe sur le plan politique a des répercussions négatives sur les performances économiques du pays.
Après donc 5 ans de brouille, on peut dire que beaucoup d’eau a coulé sous les ponts, et aujourd’hui, des deux côtés, on se dit prêt à fumer le calumet de la paix.
S’achemine-t-on ainsi vers une amélioration du climat politique dans le pays ? C’est bien le souhait de tous les Guinéens, tous bords politiques confondus, car on sait que la morosité que l’on observe sur le plan politique a des répercussions négatives sur les performances économiques du pays et partant, sur le bien-être de tous les citoyens guinéens. Longtemps rompu, le dialogue, est en effet, beaucoup attendu pour un apaisement sociopolitique en Guinée. C’est dire combien ces rencontres sont importantes pour l’ensemble de la classe politique guinéenne , dans la mesure où leur tenue est déjà, en soi, un pas vers la réconciliation de tous les Guinéens. Pourvu que cette volonté d’aller à la réconciliation soit sincère et qu’autour de la table, tous les interlocuteurs soient animés de la volonté de sauver la maison Guinée. Toutefois, on ne peut manquer d’émettre quelques doutes sur la sincérité du président Alpha Condé. Car on se rappelle que durant toute sa première mandature, Alpha Condé avait créé des tensions un peu partout dans le pays , afin de mettre en oeuvre ses manœuvres machiavéliques. Qu’est-ce qui a donc pu le faire changer d’attitude ?
C’est certainement dans une analyse de la situation politique nationale qu’il faut aller chercher la réponse à cette question. En effet, le calme relatif que l’on observe en ce moment n’est pas forcément synonyme de stabilité. Il se pourrait que ce soit le calme qui précède la tempête. Car, et Alpha Condé ne l’ignore pas, les Guinéens, dans une large majorité, aspirent à vivre dans un pays où la démocratie n’est plus un leurre, ni un élément d’escroquerie politique, mais une réalité tangible. Or, l’histoire nous enseigne que quand un peuple commence à réclamer la démocratie, il est prêt à y mettre le prix. Alpha Condé sait que la période de grâce est depuis fort longtemps révolue et qu’il faut donc explorer d’autres stratégies pour se maintenir au pouvoir. Cette ouverture procèderait-elle donc d’une stratégie de museler l’opposition ? Sans doute!

Thierno Ousmane Balde

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici