Ouverture du procès Nouhou Thiam et Cie: Mandat d’arrêt contre Colonel Mamadou Bondabon Camara

0

Conakry- Le Général Nouhou Thiam, ancien chef d’Etat-major général des armées sous la transition version Sékouba Konaté et six autres officiers de l’armée guinéenne ont comparu ce mercredi devant le Tribunal Militaire qui a siégé à la Cour d’Appel de Conakry. Ils sont accusés de « désertion et violation de consignes » au lendemain de l’attaque de la résidence privée d’Alpha Condé, le 19 juillet 2011. Au cours de l’audience, un mandat d’arrêt a été émis à l’encontre du Colonel Mamadou Bondabon Camara, un des accusés qui avait bénéficié d’une liberté provisoire pour des soins.

La nouveauté de cette première audience aura été le mandat d’arrêt émis à l’encontre de Colonel Mamadou Bondabon Camara. L’accusé qui avait pourtant répondu au procès bénéficiait jusque-là d’une liberté provisoire à cause des soins qu’il suivait.

A partir de ce mercredi, Bondabon va continuer à méditer sur son sort au gnouf de la Maison Centrale de Coronthie.Il y rejoint Général Nouhou Thiam, ancien chef d’état major général de l’armée, Lieutenant Kémo Condé, Lieutenant Mohamed Condé et colonel Sadou Diallo. Le procès reprendra ce jeudi.

Tout porte à croire que ces accusés seront purement et simplement libérés à la fin de ce procès. Les peines qu’ils encourent pour « désertion et violation de consignes » sont respectivement de deux mois d’emprisonnement et de six mois. Vu qu’ils sont incarcérés depuis 2011, ils ont déjà purgé et même dépassé ces peines.

Avec Guineedirect

 

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici