Décapitation d’une fille de 3ans à Lambandji : les présumés auteurs présentés à la presse, « c’est Sayon Doumbouya qui lui a dit, pour avoir de l’argent, il faut un sacrifice humain » (vidéos)

Suite à l’assassinat crapuleux d’une petite fille à Lambanyi, ce week-end, la brigade de la gendarmerie scientifique de Kipé  a procédé à la présentation des personnes interpellées, ce lundi 5 mai.

Ainsi, le Haut commandement de la gendarmerie nationale, direction de la justice militaire, a présenté à la presse les bandits qui ont tué et mutilé la petite fille Mariam Ciré, âgée de trois ans.

Selon le Porte-parole de la gendarmerie Colonel Mamadou Alpha Barry : ‘’le chef de quartier de Lambagni Wariah nous informe d’une odeur nauséabonde qui s’échappe d’une chambre hermétiquement fermée. Immédiatement une équipe de la brigade de recherches a été dépêchée sur les lieux.

Les gendarmes ont ouvert la porte et dans la chambre,  les gendarmes se sont rendu compte qu’il s’agit d’une fille de trois ans qui répondait du nom de Mariam Ciré qui a été mutilée. Mariam Ciré était arrivée ce même jour dans cette concession pour une adoption.

Les enquêtes nous ont  permis d’interpeler des présumés auteurs, Mamadouba Soumah et Sayon Doumbouya ‘’Alias Symbo’’ qui ont commis ce sacrifice humain pour de l’argent. Et quand on a posé la question à Mamadouba Soumah, il nous a fait savoir que c’est Sayon Doumbouya qui lui a dit, pour avoir de l’argent, il faut un sacrifice humain.

Donc Mamadouba Soumah a profité de cette situation pour mutiler la fille et la mettre dans un sac…’’, explique le porte-parole de la gendarmerie.

Voir les deux vidéos de témoignages ci-dessous

 

 

Louis Diallo

 

0 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here