Moudjitaba Barry du bloc libéral: statut de chef de file de l’opposition « Fodé Oussou doit faire attention »

0

Libreopinionguinee.com a reçu cette semaine Moudjitaba Barry, membre du bloc Libéral (BL) Belgique. Avec lui nous avons discuté de plusieurs sujets importants.

1- Libreopinionguinee : Bonjour M.Barry ! Présentez-vous à nos lecteurs?

Je me nomme Barry Moudjitaba, Fédéral du Bloc Libéral Belgique et coordinateur provisoire du BL en Europe.

2- Libreopinionguinee comment se porte le BL en Belgique?

Après la sélection présidentielle du 11 octobre, les responsables du BL Belgique à l’unanimité et le BPN m’ont choisi comme le fédéral du BL. Depuis mon installation le 7 novembre dernier, nous avons mené des actions positives: la rencontre avec le groupe parlementaire CDH pour tisser des relations entre le BL et les autres partis politiques en Europe. Le 14 novembre, nous avons organisé un meeting à ANVERS pour expliquer la mascarade électoral du 11 octobre et inviter nos compatriotes à ne jamais baisser les bras, de continuer le combat et de se radicaliser contre ce système. Le 12 décembre, j’ai procédé à la validation du tout premier section du BL en Europe(à Liège) et le mois prochain c’est à ANVERS… comme pour dire que le BL Belgique se porte à merveille par la grâce de Dieu. Machallah !

3- Libreopinionguinee : Êtes-vous fier de votre place de 4eme sur l’échiquier politique nationale ?

D’une part oui, parce que nous sommes sortis par la grande porte à seulement 2 ans et demi d’existence. Mais de l’autre part, vous êtes journaliste, vous n’êtes pas sans savoir que le BL avait le candidat favori en forêt. Tout le monde a suivi le hold up électoral. Notre requête avec toute les preuves ont été rejetées par la cour constitutionnelle. Mais nous avons déjà tourné la page de cette sélection. Le BL, c’est comme les commandos en guerre, on ne recule pas, on avance.

4- Libreopinionguinee : La défaite de l’opposition, vous l’attribuer à qui ?
A la manipulation de Alpha Condé, la ceni, la mafia internationale…

5-Libreopinionguinee : le BL n’a pas été invité à l’investiture du président Alpha Condé, cela vous fait-il mal ?

Ce qui concerne notre invitation à la prestation de serment et à l’investiture, c’est vraiment un non événement. Chez le BL, nous sommes de l’opposition et on ne reconnaît pas ces élections. D’ailleurs tout le monde a constaté le manque de considération de AC à l’égard du maître de la cérémonie(la cour constitutionnelle). Il s’assoit comme il veut, il bouge vers ses amis sans même respecter le programme légal. Il a été plusieurs fois rappelé par le président de la cour. Pire, en tant que professeur de droit, il saute une phrase du serment et sans compter les milliards dilapidés pour l’organisation. Nos militants ne souhaitent pas voir notre image associée à un tel événement.

6-Libreopinionguinee : Comment vous jugez l’éloignement de l’ufr de l’opposition ? Et le débat sur le statut de chef de file de l’opposition ?

Le BL a plusieurs fois réclamé les états généraux de l’opposition. Nous avons toujours dénoncé la politique d’intérêt personnel et les doubles jeux. Mais, dès lors que l’ufr a pris une position officielle, c’est son droit. Pas de commentaire ! Bonne chance à l’ufr et à son président Sidya Touré.

Pour le statut de chef de file de l’opposition, j’invite Fodé Oussou Fofana de faire attention et baisser sa tension. Il a le droit de parler pour la mise en place d’un cabinet du chef de file de l’opposition sans oublier que cette opposition est composée de plusieurs partis. Là, on ne parle plus de l’UFDG mais de l’opposition. Au BL Belgique, notre préoccupation n’est pas la mise en place du chef de file de l’opposition, mais la libération de tous les détenus politiques et le retour des exilés.
Notre priorité, c’est la mise en place des conditions d’organisation des élections communales et communautaires prévues dans quelques mois, les élections législatives de 2017 et l’élection présidentielle de 2020.

7- Libreopinionguinee : Votre mot de la fin?

Je tiens à rappeler que cette opposition est multiforme. Beaucoup de ceux qui parlent en son nom ne sont pas crédibles aux yeux des Guinéens. Les anciens ministres ou anciens alliés du parti au pouvoir, désormais ralliés à l’opposition, inspirent une certaine méfiance. Même si leurs discours, souvent populistes, traduisent le ressentiment de la majorité des Guinéens .
Toutefois, une grande partie de la population porte confiance au BL.
Il existe une majorité silencieuse, qui aspire a l’unité national au changement et à la paix. Elle ne soutient pas le pouvoir en place mais ne se reconnaît pas pour autant dans l’opposition mais admire le Bloc libéral. C’est une réalité !

Une interview réalisée par Macka Balde et Sidi Diallo
Libreopinionguinee@gmail.com
+33601064916

 

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici