Mouctar Diallo à Labé « ,Alpha Condé est devenu totalement illégitime Il n’est plus qualifié à diriger la Guinée »

0

Labé, Dalein de l’accueil légendaire aux condamnations des violences à Koundara

De Pita-centre jusqu’au stade préfectoral de Labé, le cortège du candidat de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), Cellou Dalein Diallo, a été l’objet d’un accueil légendaire par ses partisans.
Sur une quarante kilomètres, des milliers de partisans, tout de blanc et vert vêtu, ont tenu à accompagner leur leader, sur des engins roulants, sous fond d’embouteillages monstres et de klaxon en chœur.

S’exprimant devant les militants, le leader des Nouvelles forces démocratiques (NFD), Mouctar Diallo, désormais baptisé le « Général Gorko Soussay », a martelé que Alpha Condé est devenu totalement illégitime.

« Il n’est plus qualifié à diriger la Guinée parce qu’il est décrié par tous les guinéens. Et tous les guinéens ont choisi Cellou Dalein Diallo parce que c’est un homme de valeur qui incarne l’expérience et la compétence. Alpha Condé ne connait pas la Guinée et le pays ne le connait pas. C’est pourquoi il est temps pour qu’il quitte la Guinée pour laisser la place à Cellou Dalein Diallo », a-t-il lâché sous les ovations.
Pour l’ancien ministre, l’histoire lui a donné raison. « C’est dans ce même stade de Labé que j’avais déclaré il y a deux ans que je ne serais pas candidat en 2015 pour soutenir mon grand frère, Elhadj Cellou Dalein Diallo. L’homme, c’est la parole. Aujourd’hui, je suis heureux parce que le temps m’a donné raison. Le choix de Mouctar Diallo, c’est le choix des NFD et c’est le choix de toute la Guinée et ailleurs ».

En réponse, Cellou Dalein Diallo ne cache pas sa joie. « Je ne savais pas qu’on allait pleurer de joie. Parce que, soutient-il, certains ne cessaient de lui demander si toutefois il contrôlait Labé en raison de la création d’un mouvement de soutien à Alpha Condé à Labé. « Ils ont tellement fait la publicité de monsieur Alpha Condé que mes amis des autres régions naturelles sont venus me demander si je contrôle Labé. J’ai dis que je ne contrôle pas Labé, mais Labé se contrôle. Labé n’est pas attaché à Cellou parce que c’est un fils de Labé, mais nous avons un pacte sur des valeurs que nous défendons ».
Poursuivant, M. Diallo a dénoncé la politisation de l’administration, ajoutant que son combat n’est pas dirigé contre quelqu’un, mais contre un système. S’il est élu, il a promis la rupture.

« Je ferais en sorte que tous les guinéens soient égaux, que la dignité de chacun soit respectée. Je mettrai un terme à la discrimination. Je veillerai à ce que les lois du pays soient respectées », a-t-il déclaré, ajoutant sa fierté pour Labé, qui, dit-il, n’est pas achetable.

« Nous voulons conquérir le pouvoir pour instaurer la démocratie et l’Etat de droit pour promouvoir la fraternité et l’unité entre les fils de Guinée. Donc, je suis fier de Labé. Les militants de l’UFDG n’ont pas adhéré au parti parce qu’on leur donne de l’argent, mais ils sont patriotes ».

Revenant sur le prochain scrutin, Cellou Dalein a invité ses partisans à se mobiliser pour sanctionner le président Alpha Condé, en lui donnant un carton rouge le 11 octobre. « Il n’est pas question d’accepter le holdup électoral. Il ne s’agit pas d’hésiter. Tout le pays doit se mobiliser comme ce qui s’est passé dans certains pays environnants. N’ayez pas peur ».
Abordant les violences survenues à Koundara, le leader de l’UFDG a dénoncé l’arrestation et l’incarcération de ses responsables, accusant le pouvoir d’avoir commis un acte grave contre l’UFDG. « II a décimé le parti à Koundara. Nous condamnons cette violence exercée contre les militants de l’UFDG ».

Source Guineenews

 

 

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici