cellou dalein en meeting

Qui des militants et des forces de l’ordre faut-il obéir ? C’était difficile pour le leader de l’UFDG de faire un choix.

Comme le 13 avril dernier, le chef de file de l’opposition a été contraint de rebrousser chemin au niveau de la minière non loin de son siège par un dispositif de sécurité impressionnant.
Sur les lieux, trois voitures blindées de la police ont été déployées. Confronté à l’intransigeance des forces de l’ordre et la détermination de ses militants, Cellou Dalein est pris en otage d’un côté par les militants qui lui exigent de continuer vers hamdallaye et Bambéto, de l’autre par les forces qui exigent à ce qu’il rebrousse chemin.
A la minière, il y a eu un accrcochage entre les policiers et les gendarmes. Cela s’est déroulé suite d’un coup de jet de gaz lacrymogène provenant d’un des agents de la police qui était venu pour le renfort.
Au finish, Cellou Dalein a pu convaincre les militants avant de rebrousser chemin. Dans la foule, on a constaté la déception de certains militants qui n’ont pas apprécié la décision de leur leader.
Ibrahima Sory Bah depuis la minière

 

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here