Photo moussa Dadis
Moussa Dadis Camara FPDD

Sur la base des chefs d’inculpation retenus contre lui, l’ex-putschiste Moussa Dadis Camara, entendu lundi à Ouagadougou au Burkina Faso, a rejeté en bloc les trois chefs d’inculpation retenus contre lui. Cependant, le successeur de feu président Lansana Conté reconnaît sa responsabilité morale dans le massacre du stade du 28 septembre 2009.

Selon son avocat cité par RFI, Moussa Dadis Camara se dit prêt à se rendre en Guinée pour répondre de tous les faits dont il est accusé si la justice lui en fait la demande. La même source rapporte que pendant plus de 9 heures d’interrogatoire, Moussa Dadis Camara a dit « sa part de vérité » sur les trois chefs d’inculpation retenus contre lui.

Il s’agit selon son avocat Me Jean-Baptiste Jocamey Haba de : « Complicité d’assassinat, meurtre, pillage, non-assistance à personne en danger, responsabilité de commandement en tant que chef militaire ou supérieur hiérarchique conformément à l’article 22 du statut de Rome ». Sur la base de ces accusations, il a été entendu par les juges guinéens qui séjournent au pays des hommes intègres.

Faut-il rappeler qu’en septembre 2009, des opposants manifestant contre la candidature du Capitaine Dadis ont été tués par sa garde rapprochée à l’époque des faits dirigés par Aboubacar Toumba Diakité (aide de camp de Dadis), en cavale. Plus de 150 personnes avaient été tuées sans compter les violés, les mutilés et les disparus.

Amadou Kendessa Diallo
+224 664 24 54 78
E-mail: kenssa2@gmail.com

 

 

 

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here