Manifestation politique du 2 août 2017: Cellou Dalein Diallo risque-t-il gros ?

 

L’assemblée hebdomadaire de l’Union des forces démocratiques de Guinée –UFDG- s’est tenue ce samedi 29 juillet au siège du parti à la Minière. Elle a essentiellement tourné autour du point relatif aux prochaines manifestations appelées par l’opposition républicaine pour dénoncer la gestion actuelle du pays sous Alpha Condé.

Dans sa communication, le leader de l’UFDG Cellou Dalein Diallo s’est montré plus que jamais déterminé à en découdre dans la rue avec le pouvoir de Conakry. Malgré ce pas de franchi avec la signature par le président Condé du décret de promulgation du nouveau code électoral.

Face aux militants acquis à la cause du parti, l’ancien premier ministre ne décolère toujours pas « Le 2 Août quelque soit le temps qu’il fera les militants et sympathisants des partis de l’opposition républicaine les citoyens de Conakry, de Dubreka et de Coyah épris de paix, de justice et de démocratie vont tous se mobiliser pour prendre la rue pour exprimer leur ras-le bol parce qu’aujourd’hui sous la pluie, vous êtes venus massivement, je vous invite donc à vous mobiliser pour que Monsieur Alpha Condé comprenne que nous en avons mare de cette mauvaise gouvernance, la misère, la division et qui remet en cause la démocratie, les libertés fondamentales de ce pays et le bien-être de la population »

Outre ses militants, cet appel va-t-il tomber dans de bonnes oreilles ? C’est toute la question d’autant que le morcellement de l’opposition républicaine est d’une notoriété publique depuis la création du Front pour l’alternance démocratique FAD par les ‘’derniers’’ alliés de Cellou à savoir Aboubacar Sylla de l’UFC, Mouctar Diallo des NFD et Jean Marc Telliano de RDIG. Alors le 2 août reste incontestablement un gros test pour le principal opposant du régime d’Alpha Condé.

Libreopinionguinee.com avec accent guinee

0 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here