Photo manifestation guinée

Le procès des militants de l’opposition arrêtés lors de la dernière manifestation a débuté ce lundi matin dans les différents tribunaux du pays. Du côté de la cité d’agrumes, les militants et sympathisants de l’opposition se sont fortement mobilisés devant le Tribunal de la Première Instance de Kindia pour soutenir les accusés, a appris notre rédaction.

Au moment où les militants arrêtés dans la capitale Conakry sont en train de défiler dans les différents tribunaux de la capitale, un autre groupe comparait du côté du TPI de Kindia.

Selon nos informations, ils sont au total 13 personnes dont 3 femmes, 5 adultes et 5 jeunes devant comparaitre devant le juge pour délit d’attroupement. Ils ont été arrêtés jeudi 20 avril dernier lors de la dernière manifestation de l’opposition contre l’inversement du chronogramme électoral.

Pour cela, les familles des détenus et les militants de l’opposition se sont fortement mobilisés devant le TPI de Kindia pour apporter leur soutien aux personnes mises en cause dans cette affaire.

A en croire nos sources, cette mobilisation a connu la présence de certains responsables des principaux partis d’opposition dont Mohamed Aly Doumbouya, le député uninominal de Matoto sous la bannière de l’UFR et Abdoulaye Bah, un des responsables de l’UFDG, partis pour accompagner les responsables locaux de l’opposition.

Et la défense des accusés est assurée par Maître Salifou Béavogui.

Ibrahima Sory Bah

 

 

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here