Photo CELLOU Dalein Diallo

La marche pacifique de l’opposition de ce lundi 20 avril a dégénéré par endroit dans la capitale de Conakry. C’est le cas des échauffourées qui ont éclaté entre les jeunes manifestants et les forces de l’ordre devant le domicile privé de chef de file de l’opposition.

Toutes les issues étant barrées par les forces de l’ordre empêchant tout passage aux militants vers la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) -lieu de ralliement-les jeunes manifestants ont commencé à lancer des pierres sur les agents de la sécurité qui, à leut tour, répliquent par des jets des gaz lacrymogène dans le domicile de Cellou Dalein.

Au cours de ces échauffourées, juste à la rentrée du domicile du président de l’UFDG, un des jeunes militants a été renversé par un véhicule de la gendarmerie qui ne s’est même pas arrêté. Et la victime a été transportée d’urgence dans un hôpital de la place pour recevoir les premiers soins.

Le chef de file de l’opposition guinéenne a déploré cet accident. « On aurait pu considérer cela comme un accident parce que c’est un véhicule d’un gendarme qui a renversé le jeune homme, mais le gendarme n’a même pas cru devoir s’arrêter pour s’occuper de lui. Sinon on n’aurait considéré comme un accident de circulation », affirme Cellou Dalein.

« Mais c’était une volonté de faire du mal à quelqu’un qui était présumé être un manifestant. Nous sommes indignés devant ce comportement des agents des forces de l’ordre dont la mission est d’assurer la sécurité et de venir au secours des citoyens lorsqu’ils sont en difficultés », a-t-il ajouté.

Ensuite, le chef de file de l’opposition a affirmé qu’un responsable de son parti a été arrêté dans la matinée de ce lundi et déposé à la sûreté urbaine de Conakry. Selon lui, il s’agit du Secrétaire Fédéral de l’UFDG de Kaloum.

Ibrahima Sory Bah

+224 664 64 48 95

 

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here