Depuis les propos tenus par le Directeur général de la police nationale Bangaly Kourouma du côté de N’zérékoré -au sud de la Guinée-, qui encourageaient un 3ème mandat pour le président Alpha Condé, les rumeurs ont circulé sur une mésentente entre le DG de la police et son ministre Me Abdoul Kabélé Camara. Au cours d’une conférence de presse qu’il a animée hier lundi 23 janvier dans le cadre de la présentation du bilan des activités réalisées par son département courant 2016, le ministre d’Etat chargé de la sécurité et de la protection civile, Me Abdoul Kabelé Camara a confirmé l’information. « Oui, c’est vrai. Je ne peux pas le nier mais j’ai pris mes responsabilités. Je lui ai demandé des explications et dans un délai de 72 heures. Il n’a pas répondu et je lui ai adressé une lettre pour lui dire qu’il n’a pas fait ce que je lui ai demandé de faire et que cela était une faute grave », a déclaré entre autres le ministre Kabélé. D’après lui, c’est ce refus du Directeur général de la police nationale de respecter les consignes données qui l’a poussé d’aller loin: « J’ ‘ai saisi l’inspection générale des services de sécurité. J’ai estimé qu’il a commis une faute mais comme il y a un commandant en Chef, il (NDL Alpha Condé)a fustigé le comportement des uns et des autres et il a rappelé les principes de subordination. Seul le ministre est responsable dans son département. Personne ne peut lui contester cette autorité… ». Plus loin, il a affirmé que quant à lui, il est resté serein. « L’intéressé a reconnu sa faute et il a présenté ses excuses. Il a demandé pardon et ce pardon a été accepté. A l’occasion du rassemblement, j ‘ai dit que j’irai jusqu’au terme pour que les uns et autres comprennent que désormais nul n’est au dessus de la loi, les lois et règlements sont faits dans un égal pour tous », conclut-il.

Par nos confrères de Mediaguinee

 

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here