Maintien d’ordre et usage des armes à feu: La loi qui démasque Damaro Camara

0
Damaro Camara

 
Sauf revirement d’Alpha Condé, les forces de l’ordre guinéennes seront bien tôt autorisées à faire usage des armes à feu dans le cadre du « maintien d’ordre ». Lors de la dernière session des lois boudée par les députés de l’opposition, l’assemblée nationale a voté loi dans ce sens.

Cette initiative de l’hémicycle, largement désapprouvée en Guinée et dénoncée par Amnisty Internationale, continue de défrayer la chronique dans la cité. Ce matin, le président du groupe parlementaire du RPG Arc-en-ciel (parti au pouvoir) tentait de défendre l’indéfendable sur les antennes de la radio Espace.

Mais le moins qu’on puisse dire, c’est qu’à défaut d’être convainquant, le passage de Amadou Damaro Camara dans l’émission « les Grandes Gueules » a été utile. En ce sens qu’il a permis de lever un pan du voile sur le député lui-même.

Lors de cette sortie ratée du député, au moins trois aspects pouvaient retenir l’attention des auditeurs de cette émission de grande écoute. D’abord, la volonté manifeste de M. Camara de nier l’évidence. Une mauvaise foi de sa part car, en dépit de toutes les tournures qu’elle comporte, cette loi est claire: « Dans le cadre d’une opération de maintien de l’ordre public, les forces de sécurité doivent privilégier le recours à des moyens non violents avant de recourir à la force et éventuellement aux armes à feu…», lit-on dans un article de la fameuse loi.

Mais au-delà de la mauvaise foi, Amadou Damaro s’est montré peu responsable. Face à l’insistance des animateurs de l’émission, ‘‘l’honorable’’ a perdu son sang froid. Allant jusqu’à déclarer ‘‘se foutre’’ de ce que des Guinéens pensent de cette loi. Le comble de l’inacceptable de la part d’un député censé représenter et défendre le peuple et ses intérêts, serait-on tenter de rétorquer.

Le troisième point, le plus grave à bien des égards, c’est que ce monsieur manque de courage. En tentant de nier l’existence de la loi que son groupe parlementaire a votée à l’absence de l’opposition, le député du RPG montre qu’il n’est pas de nature à assumer les actes qu’il pose.

Thierno Souleymane

 

 

 

 

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici