Le président Macky Sall a affirmé dimanche à Bamako que la question du voile doit être discutée sous l’angle sécuritaire et non religieux.

Le 10 novembre, lors du Forum international de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique, il avait appelé les pays africains à promouvoir un islam tolérant et dénoncé le port du voile intégral.
Dimanche à Bamako, il a expliqué que « le voile ne pose aucun problème. Mais lorsque son port ne permet pas l’identification de la personne et de ce qu’elle porte, il y a un problème de sécurité publique. Il ne doit pas être permis un accoutrement qui puisse permettre de camoufler des armes ou des explosifs ».

La question va être traitée au niveau de la Cedeao, selon le président sénégalais.
Macky Sall s’exprimait lors d’une conférence de presse conjointe avec son homologue malien Ibrahim Boubacar Keïta, à l’issue d’une visite de quelques heures pour manifester son soutien au Mali deux jours après l’attaque sanglante contre un hôtel à Bamako.

BBC

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here