Lettre ouverte à Mr le président de la République: « vous n’avez pas été à la hauteur de nos attentes à travers vos propos menaçants, haineux et décourageants »

Mr le président de la République, président en exercice de l’Union Africaine.

Je me permets de vous adresser cette lettre suite aux propos que vous avez tenus lors de l’ouverture du FEG à l’égard de la jeunesse guinéenne.

À cet effet, aucun jeune, face à des étudiants ayant réclamé une promesse non tenue que vous aviez faite, ne reste insensible pour faire voler en éclats votre réaction spontanée.

La 1ère édition du forum de l’étudiant Guinéen qui a débuté ce jeudi 01 juin 2017 a été une très belle initiative, car à travers ce forum, les bacheliers sauront mieux s’orienter dans des options en fonction des besoins du marché de l’emploi. Quant aux étudiants de se familiariser, d’exprimer les acquis et faiblesses au cours de leurs cursus universitaires et apporter des solutions en vue de leur insertion dans les activités du pays, aux diplômés, de tirer profit pour des embauches décentes, ce forum pourrait être une esquisse.

Cependant, Mr le président, père de la nation guinéenne, ne fuyez pas vos responsabilités qui sont entre autres la formation des cadres valables, la création des conditions de vie et de sécurité pour le peuple de Guinée. Etant « professeur », vous devriez, à mon sens, être la locomotive du peuple et servir de bons exemples.
Mais avec votre réaction lors de la cérémonie d’ouverture du FEG, l’étudiant est désespéré !

Mr le président, vous n’avez pas été à la hauteur de nos attentes à travers vos propos menaçants, haineux et décourageants (« vous êtes indignes », « vous êtes mal élevés » et bien d’autres).

Mr le président, si vous qualifiez l’éducation guinéenne de malade, c’est que le système éducatif que vous avez mis en place ne permet de récolter une éducation saine, ce qui voudrait sans doute dire que vous avez, avec votre gouvernement, fauté.
Mr le président, vous qui devriez travailler pour la mise en place d’une bonne main d’œuvre apte à satisfaire l’aspiration du peuple, vous voilà convaincu de dire que « les universités guinéennes forment des chômeurs ».

Mr le président, nous jeunes, sommes conscients qu’on ne peut pas compter sur vous, et pourtant, on espérait de vous, au vu de votre titre, un modèle à suivre surtout dans le domaine éducatif.

Mr le président, la bonne communication est très importante. Le fait de dire que « les étudiants guinéens ne peuvent pas écrire une page sans faire de fautes », laissez-moi vous dire que votre niveau de langue et votre vocabulaire décousu (« 7 africains sur 10 n’a pas… « , « la Sénégal »…) ne restent pas indifférents.

Mr le président, la jeunesse guinéenne est le moteur et le vecteur du développement de la nation guinéenne, car tant vaut l’éducation, tant vaut la nation.

De la part d’une étudiante soucieuse de l’avenir des autres.

0 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here