L’épidémie d’ebola a causé la mort de 8 235 personnes

0
Photo Ébola

Selon les derniers chiffres de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’épidémie d’Ebola a caPhoto Ébola usé la mort de 8 235 personnes sur les 20 747 personnes infectées en un peu plus d’un an. Le point sur les dernières avancées dans une lutte de longue haleine.
Le Sierra Leone en première ligne
Du 17 au 31 décembre 2014, une campagne de porte-à-porte a été menée dans l’ouest de la Sierra Leone. L' »Operation Western Area Surge (WAS) a été un large succès si on voit les résultats » obtenus, avec au total 964 personnes conduites vers les centres adéquats de prise en charge. « 266 personnes ont été diagnostiquées positives au virus », a expliqué Brima Kargbo, le responsable des services médicaux sierra-léonais.
Il a annoncé une deuxième phase de cette campagne, « dans les prochains 21 jours ». Elle devrait être étendue à plus de zones, plus seulement aux zones considérées comme sensibles, selon lui.
Les objectifs de l’OMS n’ont pas été atteints
Les Nations unies avaient fixé le 1er octobre un délai de 90 jours pour isoler et traiter tous les malades contaminés par le virus Ebola en Guinée, en Sierra Leone et au Liberia, et pour assurer que les enterrements aient lieu d’une manière sécurisée dans 100% des cas, les corps des personnes mortes des suites de la maladie étant fortement contagieux. Au 1er janvier, l’objectif n’avait pas été atteint.
>> Lire aussi : Un an après le premier mort, dix chiffres sur un fléau
Les trois pays d’Afrique de l’Ouest ont pourtant, selon l’OMS fourni des efforts très importants pour mettre un plus grand nombre de lits à la disposition des personnes contaminées. Le Liberia, pays comptant toujours le plus grand nombre de morts (3 496) a enregistré un recul important de la transmission de la maladie et a désormais 15,1 lits disponibles pour chaque cas confirmé et probable.
En Guinée (2 775 cas dont 1 781 mortels depuis décembre 2013) il y a 2,1 lits disponibles pour chaque malade. En Sierra Leone, pays le plus lourdement touché avec 9 780 cas dont 2 943 mortels, il y a 4,6 lits pour chaque patient.
Un vaccin d’ici six mois ?
Dans le même temps, des tests sur des vaccins sont envisagés ou en cours en Afrique, et des centaines de milliers de doses vaccinales sont prévues pour l’Afrique de l’Ouest d’ici la fin du 1er semestre 2015, selon l’OMS qui prévoit de faire le point jeudi avec des experts sur l’ensemble des données disponibles sur les candidats vaccins.
L’OMS a mentionné deux vaccins, rVSV-ZEBOV (ou rVSV) et ChAd3 (ou cAd3-ZEBOV). L’OMS avait indiqué espérer de premiers résultats des essais sur ces deux vaccins en novembre-décembre et pouvoir débuter des essais d’efficacité (de phase 2) dans les pays touchés dès janvier-février, voire même plus tôt.
>> Lire aussi : Un vaccin préventif en cours d’essai sur l’homme
(Avec AFP)

 

Comments

comments