Le journal « Le Monde » se dédit et présente ses excuses pour avoir lié le président Macky Sall aux fonds russes

0

Macky Sall, le président sénégalais. Moins de deux jours après l’avoir mouillé dans le dossier de finacement en 2012 de la campagne présidentielle au Sénégal, le journal « Le Monde » est venu le laver à grande eau

Deux jours après ses révélations qui continuent de semer la zizanie dans la classe politique sénégalaise, « Le Monde » est venu mettre de l’eau dans son vin. Alors que l’ancien parti au pouvoir, le Parti démocratique sénégalais (Pds) a saisi la balle au rebond en accusant Macky Sall d’avoir battu Abdoulaye Wade en 2012 avec de « l’argent sale », le journal français a pensé utile de repréciser ses propos en modifiant sa première version accompagné d’un encadré de « précision ».
« Le Monde » a-t-il réalisé qu’il avait commis une grosse faute professionnelle en écrivant, vendredi sur son site, puis samedi dans son édition papier, que les fonds octroyés par la Russie à Lamine Diack auraient permis de financer Macky Sall (en 2012) pour battre Abdoulaye Wade ? En tout cas, face au tollé qu’a déclenché l’article qui révèle les confidences faites aux enquêteurs français par l’ancien président de la Fédération internationale d’athlétisme, le journal a fait une marche arrière.
Pour éclairer la lanterne de ses lecteurs, la rédaction du monde.fr a ainsi mis à jour son site, ce dimanche 20 décembre à 1h55.
Dans l’encadré presque anonymement placé en bas de l’article paru vendredi, il est écrit :
« Précision: cet article est un résumé de l’enquête vendredi 18 décembre sur le monde.fr et dans la version imprimée du Monde (daté du 19 décembre). Une première version de ce résumé évoquait un lien avec la campagne de Macky Sall de 2012. Or les déclarations de Lamine Diack n’impliquent pas directement la campagne du président sénégalais, mais des réseaux d’opposition à son adversaire de l’époque, Abdoulaye Wade.Nous présentons nos excuses à nos lecteurs pour cette confusion. La version complète, elle, ne mentionne pas de lien avec la campagne de Macky Sall. »
Y aurait-il eu des pressions venant de la présidence sénégalaise et exigeant cette « précision » ? Le site ne fait mention d’aucun de droit de réponse. Mais, la rédaction du monde.fr ne s’est pas limitée à cette « précision » et à ses « excuses ». Elle a ainsi modifié le bout de phrase sur lequel rebondit l’opposition sénégalaise et une certaine presse depuis deux jours pour tirer à boulets rouges sur Macky Sall, en l’accusant notamment d’être « mal élu ».
Dans la première version, publiée vendredi (édition numérique) et samedi (édition papier), le chapeau est libellé comme suit :
« C’est un coup de tonnerre dans le milieu du sport mondial et de la politique sénégalaise. Selon les déclarations de Lamine Diack aux enquêteurs français, des fonds russes auraient contribué en 2012 au financement de la campagne de Macky Sall contre le président sortant, Abdoulaye Wade. »
Dans la première version modifiée cette nuit la dernière partie de la phrase (« au financement de la campagne de Macky Sall contre le président sortant, Abdoulaye Wade. ») a été remplacée par (« au financement de l’opposition pour battre le président sortant, Abdoulaye Wade. »)
A la lumière de virage à 180 degrés du journal du soir, plusieurs questions se posent aujourd’hui: pourquoi le journal français a t-il carrément indexé le président sénégalais dans le chapeau, alors que dans le corps de l’article aucne mention ne renvoit directement à cette même personne? Est-ce une simple erreur de précipitation? Ou carrément une volonté manifeste de nuir? De « vendre »?
Bref, toujours est-il qu’après l’avoir sali, « Le Monde » est revenu, presque deux jours après, laver Macky Sall à grande eau.
Thierno DIALLO

www.afriqueconnection.com

 

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici