Le FAD dénonce la présence d’Alpha Condé au siège du RPG, éthnicisation du débat politique, déguerpissement de Demoudoula

Le déplacement dimanche dernier du président Alpha Condé pour procéder au lancement d’une association du Foutah au siège du Rpg Arc-en-ciel a été fermement condamné mardi par les partis politiques membres du Front pour l’Alternance démocratique (FAD) au terme de leur plénière au siège de l’UFC à Taouyah. Aboubacar Soumah a porté la voix des opposants sur… l‘ethnicisation à outrance du débat politique « Nous avons condamné avec la dernière énergie l’ethnicisation à outrance du débat politique et la présence du Chef de l’Etat au siège d’un parti politique qui est anticonstitutionnelle en Guinée. Vous avez constaté sur les différentes télévisions, ce sont les communautés qui viennent rencontrer le chef de l’Etat ou c’est le chef de l’Etat qui vient vers les communautés pour les rencontrer, les Bagas à part, les Soussous à part et les Peulhs aussi à part. Nous pensons que ce sont des façons de faire qui ne sont pas bonnes pour la République de Guinée » l’indemnisation des victimes des manifestations de 2013 « C’est d’accélérer le processus d’indemnisation des victimes. Aujourd’hui jusqu’à l’heure où nous parlons une liste définitive et complète n’est pas déposée sur la table du Ministère de l’Administration du territoire. Les responsabilités sont partagées, les personnes ou les partis politiques qui sont choisis de terminer ces listes là, nous leur demandons de terminer ce processus. A l’Etat aussi de faire en sorte que ces ayant-droits entrent en possession de leurs droits dans les jours à venir » le déguerpissement de Démoudoula « Nous regrettons également que nos concitoyens qui habitaient au quartier de Démoudoula aient été déguerpis sans préavis et sans aucune mesure humaine. OUI, le déguerpissement par rapport à l’occupation anarchique, mais le moment n’est pas vraiment bien indiqué pour déguerpir les concitoyens dans ce peu de temps en mois d’Août. Et ceux qui ont été installés de façon officielle avec les papiers, je pense que l’Etat doit prendre ses dispositions pour situer des responsabilités ».

La manifestation de l’opposition républicaine « Par rapport aux manifestations de l’opposition dite républicaine, aucun Guinéen ou un parti politique ne peut dire aujourd’hui qu’il n’est pas pour la manifestation de groupe de Guinéens qui souhaitent manifester contre ou pour quelque chose. Car, c’est un droit constitutionnel. Mais pour être cohérent, nous ne pouvons ne pas être autour de la table et être dans la rue en même temps. Parce qu’il y a beaucoup d’avancées dans cet accord dont on parle chaque fois ». … et le Code électoral « Sur le code électoral, nous nous pensons qu’il est hors de question que les dispositions contenues dans ce code qu’on qualifie aujourd’hui de détachables soient détachées sans faire perdre la quintessence même du texte. Donc, il serait souhaitable que ce texte soit retenu pour la seconde lecture au niveau de l’assemblée nationale. Et convoquer à cet effet une session extraordinaire au mois d’Août non seulement pour la seconde lecture de ce code mais également pour voir la loi sur la CENI que nous voulons désormais mettre en place »

Libreopinionguinee avec Mediaguinee

0 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here