Le conseil issu des assises de Mamou s’insurge et menace de marcher sur le ministère de la Jeunesse dans 48 heures

0

Le fossé s’ouvre davantage entre le Ministre de la Jeunesse Moustapha Naïté et un groupe de jeunes réunis au sein du Conseil national des jeunes né des assises nationales des jeunes tenues à Mamou les 5 et 6 mai. Ce mercredi 10 mai, deux activités ont suffit pour conforter l’idée selon laquelle le divorce n’est plus loin à être consommé

En effet, parallèlement au Ministre Naïté qui tenait un point de presse pour lancer officiellement les concertations devant aboutir à la mise en place prochaine d’un conseil national de la jeunesse de Guinée, des membres du CNJ version Mamou animaient un autre à la maison de la presse. Objectif, fustiger ce nouveau projet lancé par le ministre Moustapha Naïté

Au fond des choses, ces jeunes activistes reprochent à Naïté la violation de la charte de la jeunesse africaine et s’interrogent sur les intentions réelles du département à faire négation de leurs assises. Sur la question, le Directeur national adjoint de la jeunesse et des activités socio-éducatives Seny Damba a apporté un démenti cinglant à ces allégations déclarant qu’il y a eu un détournement de l’objectif principal de ces assises de Mamou. A l’en croire, c’était tout sauf le processus qui devrait déboucher sur la mise en place d’un CNJ.

C’est pourquoi, le département de la jeunesse a enclenché depuis le lundi 9 mai via un communiqué cette démarche qui vise à répertorier toutes les associations de jeunes à procéder à leur enregistrement administratif à l’effet de l’obtention d’un agrément indispensable pour la mise en place d’un ‘’Conseil national de la Jeunesse de Guinée’’. Passé ce délai, précise ledit communiqué, seuls les associations et groupements officiellement reconnus pourront prétendre prendre part au processus

Il n’en a pas fallu plus pour que les jeunes fruits des assises de Mamou montent au créneau. Ils ont donné un ultimatum de 48 heures au Ministre Naïté au risque d’organiser un ‘’sit-in’’ devant le département de la Jeunesse. Vont-ils réussir à amener le ministre Naïté à faire un rétropédalage ? En tout cas le bras de fer semble déjà engagé

Accent G

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici