photo sekou khoureissi condé

photo sekou khoureissi condé

Le bilan d’Alpha Condé dans tous les domaines socioéconomiques laisse à désirer. Après près de cinq ans aux manettes, tous les voyants sont au rouge. Avec le manque criard d’eau dans les robinets, l’absence de l’électricité, la hausse vertigineuse du chômage des jeunes, la flambée des prix de premières nécessités, et tout dernièrement, c’est l’insécurité galopante qui occupe le haut du pavé.

Des citoyens sont assassinés à l’aide des armes de guerres par des hommes habillés en tenues militaires, sans qu’aucune enquête sérieuse ne soit menée. Ce qui laisse penser que ce sont des assassinats orchestrés depuis le haut sommet de l’Etat. Le dernier assassinat en date est celui de l’ancien ministre de la Jeunesse, Thierno Aliou Diaouné. Depuis, ce sont des vives condamnations qui s’enchainent. Des leaders d’opinions, aux politiques en passant par la société civile. Ce sont les mêmes constats. « Le gouvernement d’Alpha Condé a failli dans la protection des citoyens ».

La dernière condamnation est celle de l’ancien ministre de la Sécurité, Sékou Koureissy Condé. L’ancien ministre a mis le doigt là où ça fait mal car il a pointé l’irresponsabilité et l’incapacité de l’Etat à protéger les citoyens. Dans une interview accordée à nos confrères, l’ancien ministre n’est pas passé par quatre chemins pour pointer un doigt accusateur Alpha Condé et son gouvernement. « L’assassinat de Thierno Aliou Diaouné met fin au doute et à l’incertitude quant à la capacité du gouvernement d’Alpha Condé, de l’Etat guinéen à venir à bout de l’insécurité et à installer la paix et la quiétude sociale.

L’assassinat de Thierno Aliou Diaouné montre que l’Etat a atteint la limite de ses capacités, pas de ses moyens. Il y a une déstructuration de l’Etat dans son fonctionnement sur le terrain de la sécurité des biens et des personnes.

Il est important que le gouvernement sache que si on devait voter aujourd’hui, si le problème de sécurité devait être le lieu de vote, je ne voterai pas pour cet État, pour ce président, pour ce gouvernement. Je ne parle pas des autres domaines de la vie de la nation. Dans le domaine de la sécurité, il y a un échec patent » assène l’ancien ministre et ami d’enfance d’Alpha Condé.

Connu pour son franc parlé et de n’avoir pas sa langue dans sa poche, Dr Koureissy Condé fait des propositions pour en finir avec cette insécurité. « Je le dis d’autant plus que cette question me préoccupe à plus d’un titre. J’ai consacré toute ma vie aux questions de paix et de sécurité. Il faut organiser impérativement les états généraux de la paix et de la sécurité en Guinée dans le même alignement que le sommet de la paix et de la sécurité en France en 2013 ; dans le même alignement que le forum de la paix et de la sécurité à Dakar en 2014. Il faut organiser en Guinée les états généraux de la paix et de la sécurité en y associant toutes les couches socio-professionnelles pour récolter les suggestions, renforcer les équipes techniques et les structures chargées de maintenir la paix et la quiétude sociale dans notre pays » propose-t-il.

Des assassinats ciblés

Après ses propositions, Dr Koureissy Condé a dénoncé les assassinats ciblés qui sont devenus monnaie courante sans qu’aucune enquête sérieuse ne soit menée. « Il y a une menace réelle. La Guinée est aujourd’hui le seul pays de la sous-région où il y a des assassinats ciblés, réglés et classés sans suite. Et on rebelote. Je me pose la question en commençant par le dernier citoyen, quel est le Guinéen qui se sent en sécurité aujourd’hui ?

Si on me dit qu’il y a un Guinéen qui se sent en sécurité, on va déménager auprès de lui. Faire un constat n’est pas une prise de position politique parce qu’il est temps de le corriger ensemble. Le problème de la sécurité n’est pas une affaire de ministre ou de ministère. C’est une affaire de citoyenneté » dégaine l’ancien ministre de la Sécurité.

Cette sortie risque de brouiller un peu plus les relations entre Dr Koureissy Condé et le pouvoir dictatorial de Conakry. Le fait qu’un homme aussi respecté et fin connaisseur des questions de Sécurité, flingue avec autant de virulences, le bilan du régime d’Alpha Condé dénote de la gravité du manque de sécurité dans lequel vivent nos compatriotes.

source www.guinee58.com

www.libreopinionguinee.com

Moussa keita

 

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here