Lambagnyi : Les amis de Adama Oularé DAZ veulent venger la mort de leur ami brûlé vif

C’est ce Mardi 30 Mai 2017 qu’a eu lieu la scène horrible au quartier Lambangni non loin de l’université UNIC. Au dire d’un témoin rencontré sur place, le présumé bandit est venu pour faire déplacer un motard. Qu’il aurait sorti un couteau pour intimidé le conducteur de moto-taxi de descendre de la moto.

Que, c’est en ce moment qu’une bagarre s’en est suivie entre les deux hommes. Et que lorsque le présumé bandit a compris que la foule venait au secours du propriétaire de la moto, qu’il a pris la fuite pour se réfugier dans la cour de l’Université UNIC. Mais que les étudiants lui ont barré la route. Et, c’est en ce moment là que la foule s’est mise sur lui et l’a brûlé. Cette action des jeunes a suscité une vive réaction dans la cité.

Durant toute la journée du Mardi, le périmètre était sous le contrôle de la gendarmerie. Au lendemain de ce crime, le Mercredi, 31 Mai 2017, un groupe de jeunes en colère a investi le quartier au nom du défunt pour venger sa mort. Ils se sont livrés à une chasse aux conducteurs de Moto-taxis. Dans cette guérilla de vengeance, ils ont détruit le siège de cette corporation à Lambangni avant de brûler plusieurs motos et autres biens. Ce mouvement de jeune a réussi à faire disparaître tous les conducteurs de moto-taxis.

Selon ces manifestants, leur ami Adama Oularé surnommé (DAZ) a été tué à tort, qu’il était tout sauf un voleur. Qu’il venait de finir ses études et avait une affaire d’argent avec le taxi-man qui à occasionné sa mort. Pour eux, qu’il avait saisi le jeune conducteur de moto-taxi pour réclamer son argent et que celui-ci a crié au voleur jusqu’à ce que les jeunes ont abattu leur collègue.

Il a fallu l’intervention des agents des forces de l’ordre pour faire disperser ces jeunes en colère qui avant de quitter les lieux, ont affirmé être déterminé à aller jusqu’ au bout tant qu’ils ne finiront pas de venger leur camarade par la mort du motard qui l’a causé et d’autres motards si possible. A rappeler que c’est suite à l’assassinant d’un autre conducteur de moto-taxi par des bandits quelques jours plutôt, qui a irrité les jeunes motards à déverser leur colère sur celui à qui on reprochait une autre tentative de brigandage.

Mamoudou Babila Keita

Guineepeople

0 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here