La Guinée risque t-elle des mouvements sociaux?

0

A l’entame du deuxième et dernier mandat du président Alpha Condé, les guinéens ne partagent pas certaines décisions de son tout nouveau gouvernement.
Pour bon nombre des guinéens, si le pouvoir de Conakry ne pense pas à résoudre certaines préoccupations des populations, notamment: la baisse du prix des carburants à la pompe, la levée de l’interdiction d’importer des véhicules dont l’âge est limité actuellement à 8 ans, la suppression des taxes qui ont été arbitrairement imposé sur les denrées des premières nécessités , une chose est sûre rien ne sera plus comme avant.
Les syndicalistes quand à eux, menacent déjà d’aller en grève si le prix d’essence n’est pas revus à la baisse, conformément aux accords précédents.
Le baril se négocie entre 25 et 26 dollars $ sur le marché mondial.
Le gouvernement prône pour l’austérité, vus le pouvoir d’achat du guinéen, actuellement il est impossible de rester de n’est pas être flexible sur ces préoccupations majeures, sachant que tout est lié au prix du carburant.
Si le pouvoir de Conakry reste sourd à ces différentes revendications que risque t-elle?

En tout état de cause les mouvements sociaux ne sont pas sans conséquences sur l’économie guinéenne.
Le rôle du gouvernement est celui de protéger sa populations et non de s’enrichir sur son dos sous des prétextes flous.

Libreopinionguinee.com

Macka Balde

(LOG)

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici