La france place la Guinée sous observation

1

Alors qu’il est absorbé par le péril terroriste, la situation au Moyen-Orient, l’Europe, les rapports avec la Russie, les défis posés par l’Asie, la collaboration avec l’allié américain…, le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, s’est arrêté un moment sur l’Afrique, un continent qui ne l’intéresse guère et qu’il laisse gérer par son collègue de la Défense, Jean-Yves Le Drian, et la cellule africaine de l’Elysée.
Interpellé par un de ses amis sur les risques qui pèsent sur la stabilité de la Guinée, et leurs incidences éventuelles sur la sécurité de l’Afrique de l’Ouest, Fabius a demandé un rapport à l’ambassadeur de France en poste à Conakry. Le document qui lui a été servi par Bertrand Cochery, connu pour sa grande proximité avec Alpha Condé, n’a pas été en conformité avec la situation tel qu’elle lui a été décrite.
Après une nouvelle concertation avec son ami qui l’avait alerté, Fabius a décidé d’user d’autres canaux pour mieux cerner la réalité. En attendant d’y voir plus clair, il a demandé une plus grande vigilance du Quai d’Orsay à propos de la Guinée et une observation plus attentive de ce pays qu’il juge à risque.

Avec conakyactu

 

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici