Kiridi Bangoura : « nous ne sommes pas loin d’un accord global et définitif

0

Dans le cadre des consultations pour la poursuite du dialogue politique inter-guinéen, le Président Alpha Condé a reçu lundi le président de l’Union des forces républicaines (UFR). Cet entretien, selon le bureau de presse de la présidence guinéenne, portait sur les questions liées au dialogue politique en cours, la Commission électorale nationale indépendante (CENI), et le fichier électoral.

Pour Kiridi Bangoura, cette rencontre entre Alpha Condé et Sidya Touré répond au souci du gouvernement qui souhaite organiser des élections transparente et crédible. Parlant du dialogue politique, le ministre chef de cabinet à la présidence a indiqué que « l’UFR et les autres partis de l’opposition ont fait preuve de capacité de propositions. La majorité aussi a examiné ces propositions. L’équipe gouvernementale que nous sommes, sur proposition de M. le Président de la République, a veillé à ce que les points de vue de plus en plus, se rapprochent. Nous ne sommes pas loin d’un accord global et définitif. Et M. le Premier ministre a parfaitement raison. Ce qui est bon dans une élection, ce n’est pas tant que ça les résultats que les uns et les autres obtiennent, c’est l’accord que nous avons sur le principe démocratique, sur la transparence et l’équité entre les acteurs politiques ».

Avant de rappeler que « cette initiative du Président de la République s’inscrit dans son souci de maintenir le contact avec la classe politique et de veiller à ce que toutes les propositions tendant à favoriser l’organisation d’élections transparentes et équitables soient pris en compte et pour lui et par l’ensemble des acteurs ».

A sa sortie d’audience, l’hôte de Sékoutoureya, Sidya Touré, a temporisé: « quel que soit celui qui viendra comme Chef de l’Etat à ces élections du 11 octobre, notre souhait à tous, notre vœu est que la Guinée connaisse un peu plus de stabilité et que s’établisse un consensus national qui permette de relancer le pays pour le profit de tous nos compatriotes ».

Sidya Touré ajoute: « donc, on peut s’accrocher à des points, à des élections qui peuvent être discutées et qui aboutiront à des résultats peut-être certes, mais qui resteront des résultats contestés. Si nous n’arriverons pas à cela, je pense que nous tous, nous aurons failli à notre devoir ».

La mouvance, à en croire le président de l’UFR, a rallié la dernière proposition faite par l’opposition sur les 128 Communes. Mais, il reste, poursuit-il, de définir les modalités pratiques de nomination des maires. « Je vais retourner rencontrer l’opposition pour l’expliquer les avancées que nous avons notamment sur les Communes et que les possibilités sont ouvertes sur les fichiers. J’espère que s’il y a un consensus ou s’il n’ya pas, le ministre d’Etat est là et nous aurons l’occasion de continuer à avancer. Mais c’est déjà un point en avant que nous avons obtenu et j’estime que ça valait la peine que je sois là », martèle l’ancien premier ministre.

Avec lejourguinee

 

 

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici