»En 2007, à peine nommé premier ministre après les événements de janvier et février de la même année, Kouyaté a organisé une retraite gouvernementale à Bel air. Cette retraite de 5 jours avait coûté 10 milliards de GNF. Lorsqu’il était premier ministre il a toujours voyagé par jet privé loué aux frais du contribuable.

D’ailleurs, puisque à l’époque la Guinée était dans une crise sans précédent, pourquoi n’avait il pas renoncé à son salaire ou à son budget?..

La présidence dispose d’un budget annuel de plus de 300 milliards GNF, l’assemblée nationale 143 milliards, primature 77 milliards, CENI 15 milliards, cour constitutionnel 17 milliards, cour des comptes 25 milliards,médiateur de la République 13 milliards, etc. Tous ces budgets n’ont jamais créés débat ou polémique. Pendant toutes les années passés personne en Guinée n’a levé le doigt pour dire que c’est élevé ou exorbitant. Il a fallu que qu’un petit milliard multiplié par 5 soit prévu pour le chef de file de l’opposition en application d’une loi de la République que tous les politiciens sans repères et médias en mal de sujet se lèvent pour en faire leurs sujets de prédilection et se mettre en donneur de leçon de morale.

A tous ceux ci je dis :

Cet argent est un droit pour CDD. Qu’il en utilise ou qu’il en brûle, ça ne vous regarde pas. Si vous n’avez pas d’autres sujets » .

Kadia Bah

 

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here