Insécurité-Enta Fassa: Le domicile d’un colonel , voisin d’un ex-ministre de la sécurité cible d’une attaque armée

Les bandits continuent de semer la terreur dans la cité, à perturber le sommeil des paisibles citoyens qui vont au lit sans savoir comment ou si ils vont se réveiller. Ces hors la loi semblent avoir pris le contrôle et n’épargnent presque personne. Dans la nuit d’hier à aujourd’hui au quartier Enta Fassa en haute banlieue de Conakry, c’était au tour de la famille du colonel Abdoulaye Sylla un officier de l’armée à la retraite de recevoir une visite indésirable.

Dans leur sale besogne, outre les séquelles de balle sur le mur et la porte défoncée, ils ont réussi à emporter plusieurs objets de valeur notamment des téléphones portables et de l’argent. Selon son fils Mamadou Sylla, l’opération a duré jusqu’à 06 heures du matin.  »Moi j’habite dans le même quartier non loin de la concession familiale, j’ai été alerté par une de mes nièces qui vit avec mon père que les bandits sont rentrés dans la cour. Ils ont mis au respect tout le monde y compris mon père qui s’est volontairement rendu à eux. Ils ont pointé l’arme sur sa tempe et le tir est partit qui a frôlé sa tête. Actuellement (9h du matin, ndlr), il est sous soin intensif » a difficilement témoigné le jeune Sylla apparemment la mort dans l’âme

Il a par ailleurs regretté le fait que les services de sécurité ne soient arrivés sur les lieux qu’au moment où ces délinquants aient fait le vide.  »Je n’avais pas leur contact mais je suis passé par un ami qui loge juste à côté de la base de la CMIS qui fait face à une base de la gendarmerie et qui les a informé mais ils ne sont arrivés sur les lieux qu’à 07 heures du matin soit 1 heure après alors que les armes n’ont cessé de crépiter depuis la descente des bandits dans la cour. Entre la concession de mon père et la base de la CMIS il n’y a pas plus de 500 mètres » s’est-il désolé tout en rappelant que lui-même ait été victime courant juillet dernier d’une attaque nocturne

Rencontré sur les lieux par notre reporter, l’ancien ministre de la sécurité Madifing Diané voisin de la victime a appelé les jeunes du quartier à mieux s’organiser en autodéfense pour barrer la route à ces bandits. Car, a-t-il également témoigné, ce n’est pas une première dans ce quartier

Qui en veut à la famille du colonel Abdoulaye Sylla également chef dudit quartier? C’est toute la question et qui relance la problématique de l’incapacité de l’Etat à assurer la sécurité des personnes et de leurs biens

Libreopinionguinee avec Accent guinee

0 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here