Illégalité des délégations spéciales: le médiateur de la république tranche

0
Photo général facinet toure

Photo général facinet toureLes délégations spéciales décriées par l’opposition républicaine sont aujourd’hui illégales. Cet avis de l’opposition guinéenne est partagé par le médiateur de la république, le général Facinet Touré. Invité sur une radio privée de la place, il a été clair et précis sur sa position.

Les délégués qui sont là, désignés par le pouvoir, qu’ils soient proches du pouvoir ou pas, n’ont pas leur raison d’être, a affirmé ce mercredi le médiateur de la république dans l’émission Œil du Lynx. Selon lui, ils sont dans une situation illégale au regard de la loi.

Pour le général Facinet Touré : « ce n’est pas normal que pour une démocratie en construction qu’on commence par cette base-là ». Poursuivant, il dira qu’il y a « des règles de jeu. Il faut que tout le monde accepte les règles du jeu ».

Car, estime l’ancien membre du Comité militaire de redressement national (CMRN) arrivé au pouvoir en 1984 sous l’égide du feu Général Lansana Conté, aujourd’hui, même si ceux-ci (les délégués spéciaux, ndlr) ne sont pas proches du pouvoir, n’importe qui dira, puisqu’ils sont désignés par le pouvoir, ils seront à la faveur du pouvoir.

Sans le dire de façon ouverte, le médiateur pense que chacun peut imaginer qu’ils vont « vont tripatouiller les élections ».

« Chacun pense comme ça et c’est normal. Ils sont illégaux. Ils ne doivent pas être là. Voilà ce que moi, je peux dire. Et si un citoyen ou des citoyens de ces communes-là venaient me trouver pour se plaindre, je vous assure que c’est ce que je dirais. Ils n’ont plus leur raison d’être. Quand on est délégué c’est pour six mois. Quand les six mois passent c’est fini », tranche le général Facinet Touré.

Cette sortie médiatique du médiateur de la république vient confirmer les déclarations de l’opposition qui soupçonne le pouvoir de préparer une « fraude électorale ».

L’un des points de blocage du dialogue politique en Guinée est le maintien par le pouvoir des délégations spéciales dans un nombre important de mairies à travers le territoire national.

Le pouvoir de son côté estime que ces dites délégations n’ont aucune influence sur le processus électoral étant donné qu’elles ne sont pas actrices majeures dans la préparation. Seulement, elles participent dans la distribution et le transport du matériel électoral, estiment certains observateurs.

Amadou Kendessa Diallo

+224 664 24 54 78

E-mail: kenssa2@gmail.com

 

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici