Humanitaire : SOS pour un orphelin de père qui meurt à petit feu

1
Tumeur

Humanitaire : SOS pour un orphelin de père qui meurt à petit feu
> *Orphelin de père, Abdoulaye Bangoura est un enfant de 3 ans qui souffre
> depuis plusieurs années d’une tuméfaction au dépend de la jambe gauche,
> selon un médecin de la pédiatrie du CHU Donka interrogé sur son cas.*
> *Sa mère Mariame Camara vit avec son enfant malade à Friguiagbé (Kindia)
> sans aucun soutien financier pour soigner son fils, nous a-t-elle confié
> lors d’un entretien vendredi 11 mars dans la cours de la grande mosquée de
> Fayçal de Conakry.*
>
> *Sur l’origine de cette maladie, Mariame Camara, a déclaré que tout est
> parti de la piqure d’un insecte lorsqu’elle était en état de grossesse
> avancée de 9 mois.*
>
> *A l’époque, la dame elle-même avait eu le pied gauche enflé mais qui
> finira par guérir petit à petit.*
> *A quatre jours de la naissance de l’enfant, celui-ci a eu le pied gauche
> enflé et a commencé déjà à soufre de cette tuméfaction.*
>
> *Après des années de tentative sans succès à Friguiagbé, Mariame Camara se
> rend à Conakry pour essayer de trouver des personnes de bonnes volontés
> afin de faire face aux frais de traitements de son fils.*
>
> *Les maigres appuis financiers récoltés par la dame Mariame ne l’ont pas
> permis de financier le traitement de son enfant à l’hôpital Donka.*
>
> *La pauvre dame s’est rendue à la RTG koloma dans l’espoir de passer sur le
> petit écran de la télévision nationale où elle pourrait trouver des
> institutions ou des personnes capables de lui venir en aide.*
>
> *Toutefois, Mme Mariame nous a confié qu’un travailleur de la RTG Koloma,
> lui avait demandé d’aller voir le ministre de la communication afin que
> celui-ci la recommande à la direction générale de la RTG Koloma.*
>
> *Peine perdue, puisque cette dame n’a jamais eu le courage d’aller
> rencontrer le ministre de la communication en question.*
>
> *Aujourd’hui, sans aucun moyen financier, cette dame s’est confiée à la
> presse nationale pour lancer un SOS dans l’espoir d’atteindre le plus grand
> nombre de personnes ou d’institutions nationales et internationales, des
> ONG locales ou des acteurs de la société civile. *
>
> *Compte tenu du fait que Mme Mariame Camara ne dispose pas de contact
> personnel ici à Conakry, nous proposons à toutes les bonnes volontés qui
> peuvent lui apporter leur soutien, de bien vouloir appeler aux numéros
> suivants : +224 664 307 406 /+224 628 307 406.*
>
> *SOS donc pour cet enfant qui n’arrive pas à se déplacer…*
>

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici