GUINÉE L’OPPOSITION VEUT PORTÉ PLAINTE CONTRE LE PRESIDENT CONDÉ

0
Photo justice guinéenne

Guinée : « Le Président s’expose à une poursuite pour parjure et haute trahison », déclare l’oppositionPhoto justice Républicaine

«Le président, en violant la constitution pour le respect scrupule de laquelle il s’est engagé solennellement à œuvrer à travers son serment officiel d’investiture, s’expose à une poursuite pour parjure et haute trahison devant la haute cour de justice », a déclaré le porte-parole de l’opposition républicaine qui invoque la constitution en son article 30. Ce, au cours d’une conférence de presse que l’opposition républicaine a organisé ce lundi 5 janvier 2014 à Conakry.
Selon Aboubacar Sylla, porte-parole de l’opposition républicaine, le Président Alpha Condé ayant violé, selon lui, tous les compartiments de la constitution, s’expose à une poursuite judiciaire. Il accuse le chef de l’Etat de falsification d’une loi organique portant création et organisation de l’institution nationale des droits humains.
Au cours de cette conférence, cette partie de l’opposition guinéenne est revenue sur un meeting prévu pour le 7 janvier 2015. «Nous avons décidé de reprendre nos manifestions politiques. Notre meeting aura bien lieu le 7 janvier. Nous avons fait les démarches administratives et nous avons obtenu une réponse positive de la part des autorités », déclare Aboubacar Sylla.
Cette autre sortie médiatique de l’opposition ne semble pas apaiser la situation. Or, le ministre de la justice, qui préside le cadre de dialogue politique inter-guinéen a récemment émis le souhait que le dialogue politique reprenne. A l’occasion de son adresse à la nation le 31 décembre 2014, le chef de l’Etat a réitéré son vœu que les débats se fassent désormais à l’assemblée nationale où la plus part de ses opposants siègent.

libreopinionguinee.com

afriquezoom

 

Comments

comments