Après plus de 48 heures de grève générale illimitée, les deux principales centrales syndicales renforcées par le soutien de dix autres maintiennent leur mot d’ordre. Des tentatives de négociations n’ont pas abouti à un grand consensus.

Mardi, après trois heures d’horloge de discussions à la bourse du travail, les principaux acteurs se sont quitté en queue de poisson.

Dans ces discussions, le gouvernement était représenté par les ministres Damantang Albert Camara et Sékou Kourouma alors que les grévistes étaient eux représentés par leur porte-parole, Mamadou Mansaré.

Contrairement aux négociations, le gouvernement a obtenu des syndicalistes une petite concession. Ils acceptent la vente du prix du litre à la pompe à 5 500 contre 5000 GNF avant.

Au troisième jour de la grève, il reste à savoir si de son côté, le gouvernement fournira un petit effort pour faire bouger les lignes.

Avec lejourguinee

 

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here