Photo Dadis Camara et alpha condé.
Dadis alpha condé
Photo Dadis Camara et alpha condé.
Dadis alpha condé

Les jours se suivent mais ne se ressemblent pas. Le fossé est désormais creusé entre l’ex chef de la junte militaire guinéenne de 2009, Moussa Dadis Camara et son ancien allié Alpha condé.

Pendant la campagne présidentielle du second tour, alpha condé avait conclut un marché avec Dadis Camara, celui de lui soutenir au détriment de son challenger cellou Dalein.
Alpha Condé en campagne à l’époque en Guinée forestière, avait promis aux forestiers en échange de leurs voix de remmener leur fils bien aimé, le capitaine Moussa Dadis Camara au pays en toute sécurité, mais c’est mal connaître Alpha condé. après s’être élu en 2010, il n’a pu tenir ses promesses vis à vis du capitaine. il a continuer plutôt l’isolement de celui-ci.
Il refait les mêmes promesses à Dadis et l’incite à donner des consignes de vote à ses militants pour les législatives de 2013. Dadis une fois encore accepte ce pacte et Alpha sort victorieux. Les déceptions de dadis ne se font pas attendre. Le président alpha refuse de lui reconnaître même le statut d’ancien chef d’Etat et les privilèges que cela pourrait engendrer.
Après le décès de la mère de Dadis il a fallut une grande implication de blaise Compaoré, ancien président du Burkina Faso pour que Dadis foule le sol de sa Guinée natale et assister à l’enterrement de sa maman.
On se souviendra tout le détour que Dadis a fait pour se rendre à N’zerekore, sa ville natale où l’enterrement de sa mère a eu lieu à koulé.
Tous ces manquements ont fait que le capitaine a murit et a décider de prendre son destin en main.
Premièrement Il démissionne de l’armée, peu après il est investi président du parti politique, les forces patriotes pour la démocratie et le développement (FPDD) et annonce sa candidature aux élections d’octobre 2015. Dadis sait bien qu’en rentrant en politique il risque gros mais n’en déplaise, il se lance. Dans sa première déclaration avec le FPDD Dadis fustige et dénonce le régime de Conakry, la mal gouvernance, l’impunité, le régionalisme. Il séduit même ses anciens rivales et se rapproche de Cellou Dalein de l’ufdg, l’homme redouté de Alpha Condé.
S’en est trop pour le régime de Conakry, Dadis doit à tout prix répondre devant la justice guinéenne pour les massacres du 28 septembre 2009, un crime sur lequel les prédateurs se basent pour raquetter dadis et son électorat.
Pas plus que la semaine dernière Dadis a été inculpé par le pools des juges venus à Ouaga pour la cause.
Dadis annonce son retour en Guinée dès après le ramadan.
La bataille entre Dadis et alpha est désormais engagé.

Macka Balde
www.libreopinionguinee.com
Contact Libreopinionguinee@gmail.com

 

 

 

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here