Au deuxième jour d’une grève en phase de réussite, les centrales syndicales maintiennent leur position et gagnent de plus en plus l’adhésion de la population à leur grève déclenchée pour exiger du gouvernement la baisse du prix du carburant à la pompe et l’amélioration des conditions de vie des travailleurs. Ce mardi, toutes les activités économiques sont quasiment au ralenti. Les grands marchés de la capitale et de certaines villes de l’intérieur du pays restent fermés. Seuls les étalagistes et quelques magasins de friperie étaient ouverts à Madina au moment où nous passions (midi, heure locale).

A matoto, la commune qui abrite l’un des plus grands marchés de Conakry, boutiques et magasins avaient les portes verrouillés en début de matinée. Les propriétaires assis devant leurs boutiques et magasins veillent au grain. A l’image de la journée du lundi, Conakry affiche le visage d’une ville qui ne vit pas.

Face à cette situation de durcissement de position, les deux principales centrales ayant déclenché la grève ont bénéficié de l’appui de dix autres centrales syndicales dirigées par la Cosatreg de Yamoussa Touré, dissident de la CNTG. Toutes les centrales se disent déterminées à poursuivre leur grève jusqu’à la satisfaction de leur plateforme revendicative.

Pendant que le gouvernement accuse l’épidémie à virus Ebola, le camarade Louis M’Bemba Soumah de l’USTG estime que la mauvaise gouvernance du pays serait à l’origine de la crise financière qui l’affecte actuellement.

La plupart des villes de l’intérieur suivent également le mot d’ordre de la grève et sont aussi déterminées à aller jusqu’au bout.

Aux dernières nouvelles, une rencontre entre le Haut représentant du Chef de l’Etat, Sidya Touré et les syndicalistes est prévue cet après-midi à la Bourse du Travail. Saura-t-il désamorcer cette crise sans annoncer une minimum satisfaction de leurs revendications? Ce n’est pas évident mais c’est possible.

Avec lejourguinee.net

 

 

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here