photo assemblée nationale

Vendredi 27 février 2015, dans la salle des actes du palais du peuple, le Parlement guinéen s’est doté d’un plan stratégique quinquennal 2014-2018 en présence des partenaires au développement notamment le Système des Nations Unies, l’USAID, le NDI, etc.

Ce plan comporte plusieurs axes prioritaires que les députés mettront en œuvre pour « un Parlement solide et solidaire, bien organisé et proactif, bien géré et déterminé à promouvoir l’exercice effectif, efficace et responsable des prérogatives constitutionnelles ».

L’objectif de ce plan stratégique, selon le vice-président de l’assemblée nationale, c’est de pousser les députés à « répondre aux attentes de leurs mandants » en s’acquittant des « les missions constitutionnelles qui sont les leurs : légiférer, contrôler l’action gouvernementale et assumer la représentation nationale ».

Elhadj Abdoulaye Diouma Diallo a énuméré les principaux axes prioritaires qui consistent à « doter l’Assemblée nationale d’un siège digne de ce nom ; renforcer l’unité d’action et la cohésion interne de l’Assemblé nationale ; renforcer l’image et l’autonomie de l’Assemblée nationale par une politique adéquate de communication ; renforcer la capacité des députés à jouer leur rôle de législateur ; renforcer la capacité des députés à contrôler l’action gouvernementale ; renforcer la capacité des députés à remplir leurs missions des représentants de la nation et enfin accompagner le développement institutionnel de l’Assemblée nationale »

Le député de l’opposition dira également que dans les premiers axes, l’objectif est de conférer avec l’institution parlementaire une visibilité et un rayonnement plus affirmé dans le concert des institutions républicaines.

Afin que le parlement devienne une instance suprême et légitime de mise en œuvre des politiques de gouvernance démocratique comme il se doit dans un pays qui se veut démocratique.

Les autres axes sont orientés sur le renforcement des capacités des députés et l’administration parlementaire, assure Elhadj Abdoulaye Diouma Diallo.

Enfin, le vice-président de l’assemblée nationale indiquera que « les activités du 7ème axe visent à consolider dans la durée le développement de l’institution ». Seul bémol, l’opinion nationale ne connaît pas encore le budget estimatif de ce plan stratégique quinquennal. Pourtant, transparence oblige !

Amadou Kendessa Diallo

+224 664 24 54 78

E-mail : kenssa2@gmail.comphoto assemblée nationale

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here