Guinée: Face à la démission de l’Etat à Madina, des citoyens se font justice

0
Photo justice guinéenne

Nombreux sont des jeunes voleurs qui se promènent dans le marché Madina, le plus grand centre d’affaires de la capitale. Malgré la présence d’agents de la police communale, des scènes de vol sont souvent spectaculaires et il revient à la foule de régler le compte des présumés auteurs pris la main dans  le sac.Photo justice guinéenne

Ce lundi matin, aux environs de 13 heures, un présumé voleur a été rattrapé par une foule en colère et décidée à en découdre avec lui avant l’arrivée de la police communale. Cette dernière n’est même pas intervenue. Ce qui permit à la foule de tabasser à sang le présumé voleur avant de le laisser continuer son chemin.

Cette réalité n’est pas loin de donner raison à ceux qui pensent que les citoyens devraient se constituer des groupes d’autodéfense.

En 2014, un officier de la gendarmerie nationale avait refusé d’envoyer une équipe dans ce marché pour traquer des malfaiteurs, exigeant que les commerçants cotisent pour électrifier ledit marché. Il ignorait ainsi que cela revenait à l’Etat à travers la mairie ou le gouvernorat de la ville de Conakry, qui perçoivent d’ailleurs de façon quotidienne, des sommes faramineuses de la part de ces commerçants.

La police de proximité longtemps promise aux citoyens de Conakry, tarde toujours à se mettre en place, alors que la confiance entre la gendarmerie et la population est négativement affectée par des actes de vandalisme et de tuerie dont des gendarmes se rendent souvent coupables.

www.libreopinionguinee.com

www.afriquezoom.info

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici