Pour favoriser la relance du secteur minier, le gouvernement guinéen à travers le ministère des Mines et de la Géologie, a procédé ce lundi 1er février, à la signature d’une convention minière du projet de Bauxite de Bel Air porté par la société ALUFER.
Cette signature qui s’est déroulée en présence du chef du gouvernement guinéen Mamady Youla, contribuera très rapidement à développer le secteur minier en Guinée, créer des emplois directs et indirects, soutenir le développement local et générer des revenus importants, particulièrement pour l’Etat Guinéen.
Prenant parole, le ministre des Mines Abdoulaye Magassouba soulignera que ce projet porte sur l’exploitation d’un gisement de 146 millions de tonnes, qui se situe à 15 kilomètres de la côte à Douprou dans la commune de Boffa.
« C’est un projet qui sera développé en deux phases à savoir en premier lieu à la production de 5 millions de tonnes par an à partir de 2016 et nécessitera l’investissement de 185 millions de dollar américain. Le projet va créer jusqu’à 3000 emplois directs et indirects avec des revenus pour l’Etat provenant de la première phase du projet qui dépasserons 570 millions de dollar. La deuxième phase du projet visera également une production de 10 millions de tonnes par an sur la base d’une étude de faisabilité qui sera réalisé cinq années à compter de 2017 », a expliqué le ministre.
Poursuivant, il mettra en exergue l’équilibre économique convenu entre les deux parties dans la présente convention qui, à l’issue des négociations, assure la maximisation de l’impact économique du projet, avant de se réjouir que les communautés locales bénéficient de l’appui du projet avec des formations, de l’emploi et du développement économique. Ce qui démontre concrètement la volonté affirmée d’Alufer d’être un partenaire du pays et des communautés.
De son côté Bernard Pryor, le PDG d’Alufer indiquera que les deux parties ont consenti des efforts remarquables depuis quatre (4) mois pour aboutir à cet accord. Mettant en valeur l’impact de ce projet minier pour la Guinée. Selon lui, grâce à l’appui permanent de la Guinée, le projet de Bel Air va devenir un important producteur mondial de bauxite et contribuer à la prospérité économique du pays, en créant une entreprise durable, qui opère en sécurité, discipline et dans le respect de l’environnement. Avant de se féliciter qu’enfin la société Alufer devienne un partenaire stratégique de la Guinée pour faire du pays un acteur mondial majeur à long terme dans le secteur de la bauxite et de l’alumine.
D’après le premier ministre Youla, la Guinée est de loin le premier réservoir mondial de bauxite. « Malheureusement, le pays ne représente que 7 à 8% de la bauxite consommée dans le monde, ce qui n’est pas conforme à la place qu’occupe la Guinée », déplore-t-il. Toutefois, ajoutera-t-il, les efforts déployés depuis 2010 pour relancer l’activité économique et le développement du pays finissent par payer, la signature de cette convention minière du projet de Bauxite de Bel Air en est un bel exemple. C’est un projet qui s’inscrit dans la droite ligne des priorités définies par le Président de la République Pr Alpha Condé.
Il précisera que « ce projet minier permettra d’attirer des investisseurs et donner de la visibilité au pays, de créer de l’emploi pour les guinéens, pour leurs permettre d’avoir des revenus et de s’occuper de leurs familles mais aussi, d’avoir des retombées sur le plan social ».
Le locataire de la primature renchérit en disant que la signature de la convention minière du projet de Bauxite de Bel Air dans Boffa est « un signal fort adressé à la communauté internationale et aux investisseurs, après deux années de lutte courageuse contre Ebola ».
Pour clore, Mamdy Youla a exhorté les parties prenantes à user du dynamisme pour la réalisation rapide de ce projet pour le plus grand bien des populations guinéennes.
Avec  kibanyiguinee.info

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here