Photo opposition guinéenne

Ce vendredi , dans un entretien avec une radio de la place, le député Mouctar Diallo par ailleurs président du parti NFD a fait le tour des sujets brulants sur la situation politique du pays. Non sans revenir sur ce qu’il convient d’appeler la nécessité d’une union de l’opposition républicaine.

« C’est la première fois depuis qu’Alpha condé est au pouvoir qu’on tue une soixantaine de guinéens parce que tout simplement ces gens ont organisé des manifestations pacifiques » a constaté le patron des Nouvelles Forces Démocratiques, faisant allusion aux militants tombés sous les balles pendants les manifestations politiques organisées par l’opposition.
Autre sujet qui a attiré l’attention du jeune leader Mouctar Diallo, la participation de l’opposition aux démembrements de la CENI dite paritaire. Une participation qui, on le sait depuis peu, a fait délier les langues il y a peu :« NFD a décidé de ne pas prendre part à la mise en place des CEPI , CESPI. On a pris cette décision de façon libre et courageuse, ça c’est une particularité, c’est une question de principe et de valeur qui gouvernent notre démarche » se réjouit-il.
A u cours du même entretien, Mouctar Diallo a fait largement écho sur le locataire de Sekhoutoureyah, le président Alpha Condé « Alpha Condé n’est pas l’homme qu’il faut à la Guinée, Alpha Condé a fait reculer la Guinée » accuse t-il, non sans revenir sur la modification des lois : « C’est sous monsieur Alpha Condé qu’une loi votée par l’organe législatif a été modifiée avant d’être déposée à la cour suprême » a-t-il dénoncé.
Et de renchérir « le président alpha Condé n’a pas le droit de modifier une loi à la place de l’assemblée. C’est l’assemblée nationale qui vote une loi, qui amende une loi ». A ajouter que le président Mouctar Diallo a mis l’occasion à profit pour revenir sur la nécessité pour l’opposition de raccorder les violons après les brouilles, pour une alternance en 2015.

Avec Afriquezoom

 

 

 

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here