Le décret tant attendu est tombé ce soir. Le gouvernement Mamady Youla est enfin là. Et s’il faut le camper en peu de choses, on dira qu’il ne fait pas franchement dans la nouveauté. Sauf en ce qui concerne les femmes qui, outre le fait de voir leur proportion croitre, héritent de départements charnières comme les Affaires étrangères et l’économie. Il faut également ajouter que la structure meublée ce soir est légèrement différente de celle que le premier ministre a dernièrement publiée. Ce qui n’est pas très rassurant.

Amateurisme ou floue

En effet, dans la structure gouvernementale que Mamady Youla avait rendue publique, il n’était pas question de ministère d’Etat. Or, celui livré par le décret d’Alpha Condé de ce soir en compte cinq. De même, le ministère de la réconciliation nationale se trouve désormais remplacée par celui de l’unité nationale et de la citoyenneté. C’est à croire que Kalifa Gassama Diaby a été repêché. De deux choses l’une. Soit le travail a été fait avec précipitation ou légèreté, soit on a déjà un premier couac à la tête du nouvel exécutif guinéen. Dans les deux cas, ce n’est pas la meilleure entame dans l’optique de la rupture promise.

Peu de nouvelles têtes

Mais le signe qui frappe vraiment dans cette première équipe de Mamady Youla, c’est le peu de nouvelles têtes. Par rapport aux engagements que le chef de l’Etat n’a cessé de tenir depuis sa réélection, c’est certainement un flop. La cellule de communication du gouvernement annonce 16 nouveaux ministres. Il faut dire que dans son décompte, elle a pris en compte cinq nouveaux élus venus tout droit de l’écurie de la présidence de la République. Or, dans la conscience collective, ceux-là ne sont pas véritablement des nouveaux. Rachid N’Diaye, Mohamed Diané, Kanny Diallo et les autres n’étaient en fait que dans l’arrière-cour gouvernementale.

Des nouveaux venus du sérail

Par ailleurs, parmi les 11 autres qu’il est convenu d’appeler les nouveaux, il importe de relever que trois (Oumou Camara, André Loua et Christine Sagno) sont de collaborateurs qui remplacent les ministres partants. Du coup, il ne resterait plus que 8 qui puissent véritablement entrer dans la colonne des nouveaux. Encore qu’il s’agit pour beaucoup d’entre eux, des cadres bien connus par les Guinéens. A l’inverse, Alpha Condé et Mamady Youla font confiance à 17 anciens ministres de l’équipe de Mohamed Saïd Fofana dont 13 confirmés et 4 qui changent de département.

Révolution féministe

Par contre, les féministes pourraient bien se frotter les mains. Car tout d’abord, dans cette nouvelle équipe, les femmes héritent de 7 départements au lieu de 4 dans l’équipe sortante. En termes de proportion, cela représente 21,21 %. Surtout qu’elles n’ont pas que, comme d’habitude, le menu fretin. En effet, outre l’environnement, l’agriculture et les Affaires sociales qu’elles détenaient déjà, elles devront désormais gérer la diplomatie, les affaires étrangères, la coopération internationale et les travaux publics. Que du lourd, en somme !

MEMBRES DU NOUVEAU GOUVERNEMENT

Ministre d’Etat auprès du Président de la République chargé de la Défense Nationale
Docteur Mohamed Diane, précédemment Ministre d’Etat, Directeur de Cabinet du Président de la République.

Ministre d’Etat, Ministre de la Justice, Garde des Sceaux
Maitre Cheick Sako, confirmé.

Ministre d’Etat, Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile
Maître Abdoul Kabele Camara, précédemment Ministre délégué à la Défense Nationale.

Ministre d’Etat, Ministre des Transports
Monsieur Oyé Guilavogui, précédemment Ministre d’Etat, Ministre des Postes, Télécommunications et des Nouvelles Technologies de l’Information.

Ministre d’Etat, Ministre de l’Hôtellerie, du Tourisme et de l’Artisanat
Monsieur Thierno Ousmane Diallo, précédemment Ministre de l’Elevage et des Productions Animales.

Ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation,
Général Bouréma Condé, confirmé

Ministre des Affaires Etrangères et des Guinéens de l’Etranger
Madame Makalé Camara, ancien ambassadeur.

Ministre de l’Economie et des Finances
Madame Malado Kaba, économiste, précédemment Directrice pays de Africa Governance Initiative.

Ministre du Plan et de la Coopération Internationale
Madame Kanny Diallo, précédemment Conseillère économique principale du Président de la République.

Ministre de l’Energie et de l’Hydraulique
Monsieur Cheick Taliby Sylla, confirmé.

Ministre de l’Agriculture
Madame Jacqueline Marthe Sultan, confirmée.

Ministre de la Ville et de l’Aménagement du Territoire
Monsieur Louseny Camara, confirmé.

Ministre des Mines et de la Géologie
Monsieur Abdoulaye Magassouba, précédemment Conseiller du Président de la République chargé du Bureau de Suivi et d’Appui de la Présidence de la République (BSAP).

Ministre des Travaux Publics
Madame Oumou Camara, précédemment Secrétaire Générale dudit Ministère.

Ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle, de l’Emploi et du Travail, Porte-Parole du Gouvernement
Monsieur Albert Damantang Camara, confirmé.

Ministre de la Fonction Publique, de la Réforme de l’Etat et de la Modernisation de l’Administration
Monsieur Sekou Kourouma, confirmé.

Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique
Monsieur Abdoulaye Yéro Baldé, précédemment 1er Vice Gouverneur de la Banque Centrale de la République de Guinée (BCRG).

Ministre de l’Enseignement Pré-Universitaire et de l’Alphabétisation
Docteur Ibrahima Kourouma, confirmé

Ministre de l’Industrie, des PME et de la Promotion du Secteur Privé
Monsieur Boubacar Barry, confirmé.

Ministre du Commerce
Monsieur Marc Yombouno, confirmé.

Ministre de l’Unité Nationale et de la Citoyenneté
Monsieur Kalifa Gassama Diaby, précédemment Ministre des Droits de l’Homme et des Libertés Publiques.

Ministre de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance
Madame Sanaba Kaba, confirmée.

Ministre de la Jeunesse
Monsieur Moustapha Naite, confirmé.

Ministre des Postes, Télécommunications et de l’Economie Numérique
Monsieur Moustapha Mamy Diaby, précédemment Directeur Général de l’Autorité de Régulation des Postes et Télécommunications (ARPT).

Ministre de la Santé
Docteur Abdourahmane Diallo, précédemment Directeur Technique du Renforcement des Systèmes de Santé, USAID/PROJECT DELIVER, Washington DC

Ministre du Budget
Docteur Mohamed Lamine Doumbouya, précédemment Conseiller Spécial du Premier Ministre chargé des questions monétaires. P

Ministre de la Communication
Monsieur Rachid Ndiaye, précédemment Conseiller Chargé de la communication et de la prospective du Président de la République.

Ministre des Pêches, de l’Aquaculture et de l’Economie Maritime
Monsieur André Loua, précédemment Secrétaire Général du Ministère délégué au Budget.

Ministre de l’Environnement, des Eaux et Forets
Madame Christine Sagno, précédemment Inspectrice générale adjointe dudit ministère.

Ministre de l’Elevage et des Productions Animales
Monsieur Mohamed Tall, juriste

Ministre de la Culture, des Sports et du Patrimoine Historique
Monsieur Siaka Barry, précédemment Coordonnateur du Programme Sectoriel de l’Education.

Secrétaire Général du Gouvernement
Monsieur Sekou Kissi Camara, confirmé. C

Secrétaire Général des Affaires Religieuses
Elhadj Abdoul Karim Dioubaté.

LES PARTANTS

François Lounceny Fall, Affaires étrangères
Moustapha Koutoubou Sano, Coopération interantionale
Kerfalla Yansané, Mines
Mohamed Diaré, Economie et Finances
Alhousseine Makanera Kaké, Communication
Domani Doré, Sports
Sanoussi Bantama Sow, Guinéens de l’Etranger
Moussa Condé, Hôtellerie et tourisme
Jean-René Camara, Pêche
Medecin colonel Remy Lamah, Santé
Kadiatou N’Diaye, Environnement
Amirou Conté, Culture
Aliou Diallo, Transports
Mohamed Traoré, Travaux publics
Baïlo Telivel Diallo, Enseignement supérieur
Ansoumane Condé, Budget

Plus tôt

Mahmoud Cissé, Intérieur
Elhadj Abdoulaye Diassy, Affaires religieuses

Avec ledjely.com

 

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here