Le président du PEDN Lansana Kouyaté  à la rencontre de ses partisans à Nantes en France, a parlé des différends qui l’opposent au président Alpha Condé. 

A la veille des législatives, ce que je suis entrain de vous dire, c’est la première fois que j’en parle, mon téléphone sonne. Au bout du fil, c’est lui [Alpha Condé]. Il me dit: je veux que tu viennes. Je dis: où? Il dit à la Présidence. Je dis: je ne vais pas. Il dit: pourquoi? Je réponds: demain, c’est l’élection et tu veux que j’aille chez toi? J’ai dit: je ne vais pas. Il dit: est-ce qu’on peut se rencontrer à tel lieu? Je dis: d’accord. On est partis. Il dit: c’est pour me rassurer de nos conclusions chez le président Diouf. Je dis: les conclusions, c’est que tu feras des élections transparentes. Il dit: oui. Mais tu as parlé de 15, 20 députés… Je dis, ce n’est pas pour te demander. Moi je te demande rien. je suis sûr que j’aurai ce nombre de députés. Il dit: tu n’auras que deux députés. Je jure, ça s’est passé comme ça. Qu’un président de la République, chef de l’Etat, garant de la constitution vous dise ça, allez-vous accepter les résultats? Je n’ai eu que deux députés. Parce que je sais ce qui s’est passé. Il est allé là où il fallait. Il a donné l’argent à la cour suprême et à la Ceni. Il dit: barrez tout. Kouyaté ne doit avoir que deux députés. C’est comme ça que vous voulez que votre pays marche? Je ne suis pas prêt à adhérer à çà.

Lire la vidéo ci-dessous.

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here