Fode Oussou monte au créneau nous n’accepterons pas le couplage des élections

0
photo fode oussou

«

Pas de couplage des élections communautaires et des préphoto fode oussousidentielles en 2015, a avisé l’un des vice-présidents de l’UFDG. Fodé Oussou Fofana est catégorique là-dessus. « Il ne s’agit pas de dire que nous allons organiser les élections, mais il faut les organiser », martèle-t-il dans le site du parti.

A entendre Fodé Oussou, le mandat des délégations étant arrivé à son terme, les élections locales s’imposent comme une nécessité démocratique.

Fodé Oussou estime qu’elles ne sont plus légitimes dans la mesure où la durée de leur existence est de six mois. « Tout ce qu’elles font est nul et non avenu. Nous exigeons de M. Alpha condé d’organiser les élections locales, s’il continue à persister dans son refus, il faudrait que nous nous préparions à organiser dans les quartiers et les communes nos propres délégations spéciales. S’il veut qu’on gère la Guinée normalement, on va le gérer, mais s’il veut la pagaille on va l’aider à faire la pagaille », a menacé le président du groupe parlementaire des libéraux et démocrates.

Le vice-président de l’UFDG ne s’est pas limité aux délégations. Il a également dénoncé le deux poids deux mesures de la justice guinéenne. « Je dis aux juges du tribunal de Dixinn que nous allons demander aux députés de l’UFDG et à ceux de l’opposition de marcher main dans la main depuis le stade du 28 septembre jusqu’au tribunal de Dixinn pour demander la libération des enfants. Parce que si les enfants vont en prison nous irons avec eux. S’ils veulent un jugement équitable, qu’ils convoquent à la barre les gendarmes qui étaient au siège du RPG-Arc-en-ciel. Qu’ils disent qu’est-ce qu’ils faisaient là-bas, qui les a envoyés là-bas », menace le député de l’UFDG.

Fodé Oussou Fofana s’interroge sur la nécessité de la présence des gendarmes au siège de l’UFDG : « pourquoi, les gendarmes continuent-ils à garder le siège du RPG ? Le siège du RPG-Arc-en-ciel n’est pas une institution Républicaine ? Pourquoi n’assurent-ils pas au même moment les sièges des autres partis politiques pour être équitables ?». Pour terminer, il a déclaré : « nous refusons l’injustice, nous refusons l’arbitraire ».

 

libreopinionguinee.com

 

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici