Un nouveau cas d’Ebola a été signalé au Liberia alors que le pays avait officiellement été déclaré exempt du virus, le 9 mai dernier, par l’Organisation mondiale de la santé.

Un adolescent de 17 ans est décédé du virus Ebola il y a une semaine dans un village situé à l’est de Monrovia, la capitale, non loin de l’aéroport international. L’OMS a assuré que le défunt avait été enterré de manière sécurisée.

Ce cas intervient près de deux mois après que l’OMS a déclaré le Liberia exempt du virus Ebola. Cette déclaration avait été faite 42 jours après l’enterrement du dernier cas connu, c’est-à-dire deux fois la période d’incubation du virus.

Un nouveau cas qui soulève des interrogations

Ce nouveau cas soulève donc de nombreuses questions. Comment l’expliquer ? Est-ce que certains foyers n’ont pas été détectés ? Est-ce que le patient a voyagé dans les pays voisins ? En effet, la Guinée et la Sierra Leone, les deux autres pays particulièrement frappés par l’épidémie depuis un an et demi, connaissent une recrudescence du virus depuis le mois de mai, en raison notamment du non-respect des consignes sanitaires.

En tout cas, les autorités sanitaires libériennes affirment enquêter, notamment sur les déplacements du jeune homme décédé.

De son côté, l’UNMEER, la Mission des Nations unies contre Ebola estime que le Liberia « reste vulnérable tant que le point zéro n’est pas atteint dans toute la région ».

 

 

source Rfi

 

 

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here