Dans la soirée d’hier jeudi 26 janvier 2017, le maire de la commune rurale (CR) de Diari dans la préfecture de Labé a eu stupeur de rentrer dans sa juridiction située à 33 km de la commune urbaine de Labé. Selon nos informations, cela est dû à une nouvelle manifestation au cours laquelle les citoyens de ladite localité (Diari) voulaient mettre terme au règne de leur maire. Joint au téléphone par notre correspondant régional à Labé, le porte-parole des jeunes de Diari, Mamadou djéli Diallo signifie que tout est parti lorsque l’un des fils du maire a tenu des propos injurieux à l’encontre d’un homme qui a triplé son âge. « C’est le fils de l’une des femmes du maire du nom de Djan Pathé Diallo qui a insulté un Monsieur qui a triplé son âge. Lorsque Djan pathé a vu le Monsieur en question qui passait, il lui a appelé par son propre nom avant d’insulter sa mère à plusieurs reprises. Lorsque les jeunes ont eu vent de cette nouvelle, ils ont tabassé Djan pathé. C’est qui a amené le maire à aller dans la sous-préfecture de Popodara pour porter plainte contre le Monsieur. Lorsque les populations de Diari ont appris que le maire est allé à Popodra pour sa plainte, elles se sont mobilisées. Tellement remontés, certains citoyens réclamaient le maire pour mettre main sur lui histoire de le sanctionné. Lorsque le maire a appris la nouvelle, il a appelé les autorités préfectorales de Labé pour leur dire de venir en aide. Finalement, le maire a été accompagné par le secrétaire général charge des collectivités tard la nuit. Heureusement pour eux tout le monde était rentré », dira entre autres Mamadou djéli Diallo avant de réclamer le départ d’El hadj Saliou Djouldé à la tête de leur commune rurale. Joint au téléphone, le concerné (El hadj Saliou Djouldé Diallo) confirme qu’il a été accompagné par le secrétaire général en charge des collectivités décentralisées de la préfecture. « Oui, c’est le général qui m’a accompagné puisque j’avais peur. On m’avait informé qu’ils étaient mobilisés contre moi. Mais actuellement je suis chez moi à Diari », précise-t-il. À la question de savoir qu’est-ce qui s’est réellement passé, le maire a refusé de renter en profondeur des choses tout en expliquant ce qui suit: « Pour le moment, je ne peux rien vous dire ». Pour rappel, du lundi 9 au jeudi 12 janvier 2017, les citoyens de la même localité (Diari) ont manifesté pour le départ d’El hadj Saliou Djoulde Diallo qu’ils accusaient de mauvaise gestion. Aux dernières, une délégation préfectorale est attendue ce lundi prochain à Diari.

Avec Mediaguinee

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here