Dialogue politique inter-guinéen : l’opposition confrontée à « un autre obstacle »

0
Photo opposition et mouvance guinéenne

Les acteurs politiques guinéens se sont retrouvés au tour de la table ce mardi dans la salle des actes du palais du Peuple sous la conduite du président du cadre du dialogue, Me Cheick Sako. Au terme de cette cinquième journée de concertations, ils peinent à trouver un consensus.

Au sortir de la rencontre, le porte-parole de l’opposition, Aboubacar Sylla a indiqué que deux points ont été mis sur la table. Il s’agit de la question des délégations spéciales et le chronogramme des élections communales.

« Nous avons repris les travaux du dialogue là ou on les avait laissés hier, c’est-à-dire sur le point de l’ordre du jour relatif aux délégations spéciales. Cette question a fait l’objet de débat très houleux. Aucun consensus n’a encore été trouvé pour le moment. Donc, nous avons mis en stand-by cette question.»

En ce qui concerne le calendrier électoral, l’émissaire de l’opposition a laissé entendre ceci : « là aussi, nous avons entamé les discussions, et nous sommes arrivés à la conclusion en ce qui concerne ce point. Il faudrait que le CENI nous fasse un état de lieu de la situation à ce niveau, pour qu’on ait le point de la préparation de l’organisation des élections communales au niveau de la CENI avant qu’on ne puisse faire des propositions ».

« Sur ce point, dira-t-il, la délégation de la CENI qui était dans la salle nous a dit ne pas avoir le mandat pour nous exposer la situation actuelle de l’exécution du calendrier électoral, celui en rapport avec les communales. Et qu’il fallait qu’elle retourne au niveau de la CENI pour y prendre le mandat nécessaire ».

Ibrahima Sory Bah
+224 664 64 48 95

avec lejourguinee

 

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici