Photo alpha Conde
Alpha condé Président de la république de Guinée Libreopinionguinee
Photo alpha Conde
Alpha condé Président de la république de Guinée Libreopinionguinee

par TOB Balde
《Un individu conscient et debout est plus dangereux pour le pouvoir que dix milles individus endormis et soumis》 MAHATMA GANDHI .

Le pouvoir d’Alpha Condé est finissant, il faut lire les signes du temps. Face au déficit de l’autorité de l’état, Alpha Condé impose l’autoritarisme. Comme riposte à ce pouvoir mourant, le peuple guinéen doit méthodiquement se lever et bien s’organiser, pour éviter le prolongement du règne du clan Condé et absoudre les tares de ce pouvoir: La peur et la haine de l’autre, l’ethnocentrisme, la récompense de la médiocrité, les assassinats, les empoisonnements, les arrestations arbitraires pour cause d’opinion, la trahison, le culte de la personnalité et du gain facile, la corruption, l’obsolétisme du programme économique et social, la dépravation des mœurs, la pauvreté, le chômage exponentiel des jeunes, le manque d’intégrité et de patriotisme… sont autant de raisons qui puissent nous rassembler contre ce pouvoir.

Les pourris et vendus de la République ne valent rien et peuvent exulter leur servitude au tyran. Ils ne risquent pas de faire de l’ombre au dictateur Alpha Condé ; alors ils prospèrent, tout au contraire du pays qui s’enfonce inexorablement dans les profondeurs de tous les classements continentaux et planétaires.

En Guinée d’Alpha Condé , la vertu et le courage sont des périls. L’intelligence et la liberté de conscience sont suspectes car elles évoluent bien au-dessus de son monde obscur totalement tourné vers les ténèbres.
Alpha Condé jalouse plus que tout le charme et le charisme chez autrui et celui qui, naturellement les affiche, signe automatiquement son arrêt de mort. L’intégrité, il ne la souffre pas.
Quant au juste, il est par nature son ennemi et le courageux un adversaire dont il finira, très perfidement, par avoir raison (empoisonnement, assassinat politique et puis).

Il est peut-être temps de faire le choix d’une justice équilibrée, d’une pacification du pays aseptisée de toute manipulation corruptrice, de toute préférence clanique lorsqu’il s’agit des nominations, de prôner le chemin d’une véritable réconciliation par un vrai dialogue avec tous les Guinéens , d’œuvrer pour une justice sociale et proche des aspirations du peuple guinéen, bref de nous reformer pour être des hommes différents incarnant l’avenir. La société guinéenne doit maintenant transcender cet épisode dramatique de la guerre à la paix ou encore entre le régime autoritaire et la démocratie. Nous devrions apprendre à faire face à un passé enraciné dans les injustices ethniques et les anti-valeurs tout en œuvrant pour les droits de l’homme et une justice équitable. Il faut dénoncer ensemble que l’absence de démocratie et l’Etat de droit en Guinée sont incontestablement la cause du désordre politique et institutionnel que nous traversons depuis plus d’une cinquantaine d’année.

Cela prendra le temps ou peut-être pas. Une chose est certaine les expériences des peuples arabes qui ont vécu durant des années sous le joug de leurs victimaires interpellent plus d’un africain en général et guinéen en particulier.

Un dictateur est donc comme un terroriste, avec lequel le dialogue et les négociations sont du temps perdu. C’est pourquoi les dictateurs sont le plus souvent chassés du pouvoir par la violence – puisque toute proposition d’alternance politique est réfutée.

À méditer…

 

 

TOB Balde

Libreopinionguinee.com

 

 

 

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here